•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

400 millions d'Ottawa pour réduire les émissions de GES d'une aciérie

Des rouleaux d'acier laminé à l'aciérie d'ArcelorMittal à Hamilton.

ArcelorMittal Dofasco est le plus important producteur canadien d'acier laminé.

Photo : La Presse canadienne / Peter Power

Radio-Canada

L'aciérie ArcelorMittal Dofasco à Hamilton, en Ontario, dit qu'elle pourra réduira ses émissions de gaz à effet de serre (GES) de 60 % d'ici sept ans, grâce à un projet de modernisation financé en partie par le fédéral.

Le projet de 1,765 milliard de dollars permettra à la compagnie de modifier ses procédés de production d'acier et d'éliminer la combustion de charbon.

Le gouvernement Trudeau investit 400 millions dans le projet.

ArcelorMittal Dofasco, le plus important producteur d'acier laminé au Canada, indique que les pourparlers se poursuivent avec le gouvernement provincial pour une aide financière. Le PDG d'ArcelorMittal, Aditya Mittal, espère que l'annonce de vendredi incitera l'Ontario à faire sa part.

L'entreprise compte terminer les travaux d'ici 2028.

Selon le fédéral, le projet entraînera une réduction des émissions de GES pouvant atteindre 3 millions de tonnes métriques par année d'ici 2030, aidant également le gouvernement à atteindre ses cibles environnementales.

Nous appuyons les travailleurs et les entreprises de l'industrie de l'acier qui, comme ArcelorMittal Dofasco, saisissent les possibilités offertes par une économie à faibles émissions de carbone, tout en contribuant à la lutte contre les changements climatiques, affirme le ministre de l'Innovation, des Sciences et de l'Industrie François-Philippe Champagne dans un communiqué.

Plus tôt ce mois-ci, le premier ministre Justin Trudeau avait annoncé 420 millions pour un projet similaire à l'aciérie d'Algoma Steel à Sault-Ste-Marie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !