•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ex-DG de Gatineau : l'entente à l'amiable pourrait se chiffrer en centaines de milliers

Les trois personnes tiennent un cadre avec la mention en regardant la caméra.

Des indemnités seront versées à Marie-Hélène Lajoie (à droite) jusqu’en 2024, date à laquelle son contrat devait initialement prendre fin. Aussi sur la photo, Bruno Leblanc de la FCEI (au centre) et le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin (archives).

Photo : AFP / Ville de Gatineau

Radio-Canada

L’entente à l’amiable conclue entre la Ville de Gatineau et son ancienne directrice générale pourrait s'élever à plusieurs centaines de milliers de dollars en salaire, indemnités, allocations et avantages sociaux.

Un document obtenu par Radio-Canada en vertu de la Loi sur l’accès à l’information révèle que Gatineau versera à Marie-Hélène Lajoie, l’ancienne gestionnaire principale de la Ville, un peu plus de 297 000 $ en salaire pour la période du 6 juillet 2021 au 5 juillet 2022.

Au cours de la prochaine année, Mme Lajoie recevra aussi une allocation automobile de près de 19 000 $ et pourrait toucher jusqu’à 46 650 $ en avantages sociaux.

D’autres indemnités lui seront versées jusqu’en 2024, date à laquelle son contrat devait initialement prendre fin. Les montants restent toutefois à déterminer.

Pour 2023, Marie-Hélène Lajoie pourrait recevoir jusqu’à un peu plus de 300 000 $ en indemnités et jusqu’à 47 500 $ en avantages sociaux.

Enfin, l’entente prévoit pour l’année 2024 jusqu’à un peu plus de 67 000 $ en avantages sociaux.

Les montants relatifs aux années 2023 et 2024 sont toutefois des montants maximaux, actuellement indéterminés.

Les montants qui seront déboursés sont actuellement inconnus et seront ajustés en fonction d’événements futurs relatifs à la situation professionnelle de Mme Lajoie. De plus, l’indemnité est calculée selon une hypothèse d’une indexation annuelle des employés cadres de la Ville de 2 %, précise le document.

Jusqu'à plus de 700 000 $

Au total, l'ancienne directrice générale de la Ville de Gatineau pourrait toucher jusqu’à plus de 700 000 $ d’ici 2024.

En début d'année 2021, la discorde entre le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, et la directrice générale de l’époque, Marie-Hélène Lajoie, a éclaté au grand jour.

Mme Lajoie s’était alors tournée vers les tribunaux, estimant avoir été visée par une tentative de congédiement déguisé et abusif.

Le 6 juillet, le conseil municipal de Gatineau a voté une résolution qui prévoit la fin de l’emploi de Marie-Hélène Lajoie à la tête de l’administration municipale.

Avec les informations de Nathalie Tremblay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !