•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Services réduits en pédiatrie pendant dix jours à l'hôpital de Baie-Comeau

L'hôpital Le Royer de Baie-Comeau

Les accouchements seront maintenus pendant la réduction de services (archives).

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

Les services de pédiatrie à l'hôpital de Baie-Comeau seront réduits du dimanche 1er août au mardi 10 août en raison d'un manque de personnel infirmier.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Côte-Nord indique qu'il y aura une réduction de service de la pouponnière jusqu’à nouvel ordre et que les enfants qui nécessiteront une hospitalisation en pédiatrie seront transférés à Sept-Îles ou dans un centre hospitalier de Québec.

Aucun nouveau-né en provenance de l'extérieur, nécessitant des soins ou une surveillance, ne pourra être admis à l'hôpital de Baie-Comeau durant cette période. Il devra obtenir des soins dans un établissement où il était déjà suivi.

Les accouchements seront toutefois maintenus durant cette période. Les femmes qui vivent une grossesse à risque pourraient être transférées dans un autre établissement, si nécessaire.

Trente grossesses sont prévues au mois d’août à l’hôpital de Baie-Comeau, selon le CISSS, qui évalue qu’environ moins de 5 % d’entre elles sont à risque.

Réduction de service imprévisible

Selon Marie-Josée Dufour, directrice adjointe du programme jeunesse au CISSS de la Côte-Nord, cette réduction de service était imprévisible.

On a eu deux [travailleurs], qui n'ont pas pu être ajoutés à l'horaire pour différentes raisons, donc c'est ce qui a fait un peu basculer notre situation, qui était somme toute précaire, explique-t-elle.

Il est impossible pour la directrice adjointe de déterminer si la situation pourrait se reproduire dans les prochaines semaines.

Marie-Josée Dufour du CISSS Côte-Nord

Il manque huit infirmières actuellement au sein de l’équipe de pédiatrie à l'hôpital de Baie-Comeau, stipule Marie-Josée Dufour, du CISSS de la Côte-Nord (archives).

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

On peut avoir des départs, on peut avoir des congés maladie et on peut avoir des congés maternité. Ce ne sont pas des choses qui sont nécessairement prévisibles.

Une citation de :Marie-Josée Dufour, directrice adjointe du programme jeunesse au CISSS de la Côte-Nord

Elle indique toutefois que les premières semaines d’août avaient été anticipées comme étant les semaines qui seraient les plus difficiles en ce qui concerne le manque de personnel, en raison de la période des vacances.

Marie-Josée Dufour soutient qu’il y a 8 postes d'infirmières à pourvoir actuellement au sein de l’équipe de pédiatrie. Il y a actuellement une vingtaine d'infirmières et infirmiers dans l'équipe, dont la moitié est en vacances au début du mois d'août, toujours selon Mme Dufour.

Le CISSS de la Côte-Nord dit être en contact avec le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) afin de trouver des solutions à ce manque de travailleurs.

Pour Marie-Josée Dufour, la solution serait l’arrivée d’infirmières qui ont de l’expérience dans le domaine de l’accouchement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !