•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jagmeet Singh rencontre des Autochtones près de l'ancien pensionnat de Kamloops

Un gros plan sur le visage d'un homme qui porte la barbe longue et un turban.

M. Singh est le premier chef de parti fédéral à rencontrer la cheffe Rosanne Casimir, de la Première Nation de Tk'emlups te Secwepemc, depuis la découverte des restes en mai dernier.

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

La Presse canadienne

Le chef du NDP, Jagmeet Singh, a réitéré sa demande pour plus de mesures concrètes après avoir rencontré des leaders autochtones sur le site de l'ancien pensionnat de Kamloops, en Colombie-Britannique, où l'on a découvert ce qu'on croit être des centaines de sépultures anonymes d'enfants.

Devant l'entrée de brique de l'ancien établissement, M. Singh a déclaré aux journalistes que le premier ministre Justin Trudeau devrait enfin concrétiser sa promesse faite il y a six ans de réaliser les 94 appels à l'action formulés par la Commission de vérité et réconciliation.

Il demande également à Ottawa de mettre fin à sa contestation judiciaire contre deux jugements impliquant le bien-être des enfants autochtones.

De plus, il réclame davantage de progrès dans les dossiers de l'accès à l'eau potable dans les communautés autochtones, du logement et de la lutte contre les changements climatiques.

Jagmeet Singh a dû retenir ses larmes en décrivant sa visite du site alors qu'il marchait près de l'endroit où ont été découvertes les sépultures anonymes grâce à un radar pénétrant. On croit que les restes plus de 200 enfants autochtones ayant fréquenté le pensionnat pourraient s'y trouver.

C'est ici que ça s'est produit : 215 petits enfants. Je suis frappé de constater à quel point c'est difficile d'être ici, beaucoup plus difficile que ce que je pensais.

Une citation de :Jagmeet Singh, chef du NDP
Des chaussures déposées devant l'ancien pensionnat pour Autochtones de Kamloops.

Des chaussures déposées devant l'ancien pensionnat pour Autochtones de Kamloops.

Photo : Radio-Canada / Alex Lamic

M. Singh est le premier chef de parti fédéral à rencontrer la cheffe Rosanne Casimir, de la Première Nation de Tk'emlups te Secwepemc, depuis la découverte des sépultures en mai dernier.

Le mois dernier, le gouvernement fédéral a annoncé une hausse substantielle du budget prévu de 27,1 millions de dollars, annoncé en 2019, consacré à la recherche de sépultures anonymes.

Cette décision d'injecter davantage de fonds faisait suite à de multiples découvertes de sites semblables pouvant cacher plus de 1000 sépultures anonymes près d'anciens pensionnats pour enfants autochtones. Une série d'annonces qui continuent de raviver le traumatisme vécu par les Autochtones de partout au Canada.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !