•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un documentaire sur Michael Schumacher sur Netflix en septembre

Gros plan du visage de l'homme qui sourit. Il porte une casquette sur laquelle sont posées des lunettes fumées.

Michael Schumacher, à Valence, en 2009

Photo : Agence France-Presse Fred Dufour

Agence France-Presse

Un documentaire intitulé Schumacher sortira sur Netflix le 15 septembre. Il retracera la vie et la carrière du septuple champion du monde de formule 1, qui n'a plus été vu en public depuis son grave accident de ski, en 2013.

Le portrait de la légende du sport automobile, aujourd'hui âgée de 52 ans et dont l'état de santé est tenu secret, est le seul film soutenu par sa famille, annonce la plateforme dans un communiqué vendredi.

Des entrevues exclusives de sa femme, Corinna, de ses deux enfants, Gina et Mick – ce dernier est devenu lui aussi pilote de F1 cette saison –, et d'autres proches (Jean Todt, Bernie Ecclestone) ou d'anciens concurrents (Sebastian Vettel, Mika Häkkinen, David Coulthard) viendront rythmer le film, qui sortira 30 ans après le premier Grand Prix de l'Allemand, remporté en Belgique en août 1991.

Afin de préserver sa sphère privée comme une source de force, il a toujours séparé avec rigueur et constance sa vie privée de sa vie publique. Ce film raconte les deux mondes. C'est le cadeau de sa famille au mari et père bien-aimé, déclare dans le communiqué Sabine Kehm, l’agente de l'ancien pilote aux 91 victoires.

Michael Schumacher a été septuple champion du monde de F1, en 1994 et en 1995 avec Benetton, puis entre 2000 et 2004 avec Ferrari. Il a disputé son dernier Grand Prix en 2012 avec Mercedes. On ne l'a plus revu en public depuis sa grave blessure à la tête survenue le 29 décembre 2013 à Méribel, dans les Alpes françaises.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !