•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le foyer de soins Maples de Winnipeg sous enquête en rapport avec la pandémie

Extérieur du bâtiment avec l'enseigne annonçant Maples Personal Care Home.

Le foyer de soins personnels Maples à Winnipeg est géré par le groupe Revera.

Photo : Radio-Canada / Lyzaville Sale

Radio-Canada

L’Office de protection des personnes recevant des soins de Santé Manitoba (OPPS) a ouvert une enquête sur le foyer de soins Maples, à Winnipeg, à la suite des 57 décès liés à la COVID-19 dans cet établissement en novembre.

L'enquête est menée par l’Office de protection des personnes recevant des soins (OPPS), organisme qui relève de Santé Manitoba et dont le rôle est d'enquêter quand on suspecte des cas de négligence ou d'abus dans les établissements de santé de la province.

Un porte-parole du ministère de la Santé confirme dans un courriel que l'OPPS a ouvert cette enquête à la suite de rapports de mauvais traitements et de négligence présumés qui se seraient produits au foyer Maples pendant la pandémie.

Le porte-parole précise que le public ne sera probablement pas mis au courant des résultats de l'enquête.

Étant donné la nature sensible des enquêtes de l'OPPS et l’importance des renseignements personnels sur la santé qui sont examinés, les résultats de l’enquête sont considérés comme confidentiels et ne sont pas communiqués au public, explique le porte-parole.

Lits vides

Le foyer Maples, qui est la propriété de l'entreprise Revera, n’a toujours pas le droit d’accepter de nouveaux résidents et ses permis sont toujours en cours d’examen, six mois après que l’éclosion de COVID-19 entre ses murs soit terminée.

À l'heure actuelle, 86 des 200 lits du foyer sont inoccupés.

Selon le rapport d’une visite surprise de la Direction des permis et de la conformité ayant eu lieu en mars, le foyer pouvait recommencer à accueillir de nouveaux résidents à compter du 18 juin, mais cela ne s'est pas produit.

Revera continue de travailler avec l’Office régional de la santé de Winnipeg et Santé Manitoba pour répondre aux préoccupations soulevées lors du processus d’examen des licences et nous accepterons de nouveaux résidents au moment opportun, indique le porte-parole de Revera, Larry Roberts, par courriel.

Le foyer Maples a soumis des preuves satisfaisantes pour démontrer qu'il a agi face aux préoccupations identifiées dans le récent processus d'examen, affirme le porte-parole du ministère de la Santé.

Le rapport de la visite surprise soutient cette affirmation. Il indique que l'établissement doit encore faire des suivis sur des enjeux mineurs, tels que l'entretien des lieux et des petites réparations, ce que corroborent d'autres rapports hebdomadaires et audits.

Le rapport de la visite surprise note aussi que le foyer a trop de personnel pour le nombre actuel de résidents et que des plans sont en place pour garantir un personnel suffisant en prévision de l'arrivée de nouveaux résidents.

Le foyer Maples devra se plier à un calendrier de comptes-rendus rigoureux quand il aura de nouveaux résidents, ce qui comprend des rapports bi-hebdomadaires sur les admissions et des rapports sur les horaires du personnel.

Des améliorations à Parkview Place

Les admissions sont toujours suspendues dans le cas du foyer de soins Parkview Place où 30 décès se sont produits pendant la pandémie. 100 lits sont inoccupés sur les 261 que compte le foyer.

Une visite surprise récente a permis de constater des améliorations sur le plan de la propreté, y compris dans la cuisine. Cependant, selon le rapport de cette visite, des surfaces endommagées telles que des sols, des murs ou des comptoirs n'ont toujours pas été réparées, ce qui compromet l'efficacité des efforts de nettoyage.

Parkiew Place est toujours aux prises avec une infestation de cafards qui dure depuis trois ans, indique le rapport, qui demande que cette situation continue d'être évaluée pour noter les progrès réalisés.

Les lits inoccupés ne préoccupent pas l'Office de la santé

L'indisponibilité des 186 lits des deux établissements ne crée pas de problèmes pour les personnes qui attendent une place dans un foyer de soins, selon l’Office régional de la santé de Winnipeg (ORSW).

De nombreuses places se sont libérées dans toute la province en raison de la COVID-19, explique un porte-parole de l’ORSW.

La ministre de la Santé, Heather Stefanson, a décliné la demande d'entrevue CBC/Radio-Canada.

Dans un courriel, un porte-parole de la ministre a déclaré que la province du Manitoba a demandé un examen indépendant et met en œuvre toutes ses recommandations afin d’améliorer les soins offerts aux Manitobains dans les 125 foyers de soins personnels de la province.

Avec les informations de Joanne Levasseur et Jill Coubrough

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !