•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La santé publique de l'Estrie veut que la population réclame son deuxième vaccin

Une femme se fait vacciner.

Marie-Manon Bergeron est la première travailleuse de la santé de l'Estrie à avoir reçu le vaccin (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Avec la rentrée qui s'annonce en présentiel dans les cégeps et les universités, le Dr Alain Poirier, directeur de la santé publique en Estrie, rappelle l'importance d'obtenir ses deux doses de vaccin.

Le gouvernement Legault devrait annoncer dans les prochains jours que le retour en classe se fera en personne.

Le plan original était pourtant d'attendre que 75 % des 16-29 ans aient été adéquatement vaccinés d'ici la rentrée.

Il y avait deux raisons à ça. La première était quand une personne en infectait quatre avec l’ancien virus, il n’y avait plus d'éclosion si on en protégeait trois. À partir du moment où le nouveau virus est un peu plus transmissible, ce n’est plus quatre, mais huit, il faut en protéger sept sur huit pour éviter une vague, soit 87,5 %, explique le Dr Alain Poirier.

Le Dr Alain Poirier, directeur de la Santé publique du CIUSSS de l'Estrie-CHUS.

Le Dr Alain Poirier, directeur de la Santé publique du CIUSSS de l'Estrie-CHUS.

Photo : Radio-Canada / John Naïs

Québec aurait finalement décidé de tenir compte du taux de vaccination des étudiants inscrits au lieu de celui des jeunes âgés de 16 et 29 ans.

Le Dr Alain Poirier rappelle que la menace du variant Delta est bien réelle si on regarde ce qui se passe en Europe.

Le vaccin n’est pas 100 % efficace. Plus vite on va protéger, plus vite on va bloquer l’entrée de ce variant au Québec, rappelle le Dr Poirier.

Plus de 80 pour cent des étudiants inscrits au cégep et à l'université ont une seconde dose du vaccin ou ont pris leur rendez-vous pour l'obtenir.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !