•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De la musique sur des terrasses de Toronto

Le Tak Arikushi Trio joue sur une terrasse.

Le Tak Arikushi Trio joue sur la terrasse du restaurant Trecce.

Photo : Ville de Toronto

Radio-Canada

La Ville de Toronto lance un projet pilote pour permettre à des restaurants de présenter de la musique en direct avec amplification sur leur terrasse.

La musique sera autorisée sur les terrasses de restaurants qui participent au programme CaféTO de trois secteurs : Beaches-East York, Toronto-Danforth et Davenport.

La Ville veut mettre de la vie dans les rues commerçantes, encourager les gens à fréquenter les restaurants et les magasins, et aider les musiciens.

La chose la plus importante est de donner l’occasion de se produire à des musiciens locaux, que j’ai hâte d’entendre, a déclaré le maire John Tory lors du lancement du projet sur des terrasses de l’avenue Danforth jeudi.

M. Tory a souligné que les musiciens et les gens qui travaillent dans les restaurants et les hôtels ont énormément souffert des fermetures liées à la pandémie.

La musique en direct sera autorisée certains jours de la semaine, à des heures précises :

  • les jeudis et vendredis, de 17 h à 22 h
  • les samedis, de midi à 22 h
  • les dimanches, de midi à 18 h

Le programme sera en vigueur jusqu’au 31 octobre.

Des clients à vélo s'approchent d'un restaurant dont la terrasse est ouverte depuis peu.

Des commerçants d'autres secteurs de Toronto déplorent le fait que le projet pilote ne soit pas en vigueur partout.

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Errol Fisher, un musicien torontois qui joue notamment dans un groupe, est heureux que la Ville lance ce projet. Il a eu peu d’occasions de jouer depuis septembre 2020, parce que les restaurants étaient fermés et des fêtes privées, annulées.

Tout ce qui peut nous permettre de nous produire est formidable, a-t-il déclaré. C’est juste décevant que certains endroits ne puissent participer au projet pilote.

Des restaurateurs et associations de marchands de quartiers sont aussi déçus de ne pouvoir présenter de musiciens sur les terrasses.

Le propriétaire du Cafe Diplomatico pense que c’est une très bonne idée, mais son restaurant, en affaires depuis 53 ans, n’est pas situé dans un des quartiers du projet pilote.

Je suis un peu déçu que la Petite Italie ne fasse pas partie du projet pilote, a déclaré Rocco Mastrangelo. Aucun quartier ne devrait être privilégié par rapport aux autres.

Le président de l’association de marchands de la Petite Italie est d’accord.

Je comprends que la Ville veuille être prudente, a déclaré Lenny Lombardi, mais j’aurais aimé que nous puissions participer aussi au programme. Je pense que les associations de marchands de tous les quartiers ainsi que leurs restaurants, bars et cafés ont besoin de tous les avantages possibles.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !