•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Inquiétudes à Inuvik entourant les risques de noyade

Un bateau accosté sur la grève d'un plan d'eau.

La ville d'Inuvik est située le long d'un embranchement du delta du fleuve Mackenzie.

Photo : Radio-Canada / Mario De Ciccio

Radio-Canada

La petite ville d’Inuvik compose ces jours-ci avec une vague de chaleur qui se prolonge et une piscine municipale fermée pour réparations. Résultat : les enfants se baignent dans un canal du fleuve Mackenzie ce qui préoccupe des membres de la communauté.

Bernice Anne Joe est inquiète. La grand-tante est souvent une des seules adultes au bord du canal. Entre la circulation des bateaux à moteur et les courants sous-marins, elle croit qu'il n’est qu’une question de temps avant qu'un drame survienne.

Quelque chose va se passer bientôt et il n’y aura aucun adulte là-bas.

Une citation de :Bernice Anne Joe

Elle ne sait pas nager et doute donc qu’elle puisse intervenir en cas d'accident. La résidente est d’avis que la ville devrait embaucher des sauveteurs pendant l’été.

D'autres partagent cette opinion. Sur les réseaux sociaux, les commentaires abondent sur les risques de noyade pour les enfants qui se baignent dans le fleuve Mackenzie.

Responsabilité citoyenne

La mairesse Natasha Kulikowski admet qu’il y a beaucoup plus d’achalandage sur la rive du fleuve cet été que par le passé, mais rappelle qu’on s'y baigne depuis toujours.

Selon elle, la responsabilité incombe aux utilisateurs. Elle ajoute que la Ville, songe à y installer des panneaux d’avertissement indiquant que les individus qui se baignent dans le fleuve le font à leurs propres risques.

S’il vous plaît, soyez prudents et prévoyez la supervision par des adultes. Ce sont toutes ces choses qui garderont les enfants en sécurité. Nous avons besoin que toute la communauté soit impliquée.

Une citation de :Natasha Kulikowski, mairesse d'Inuvik

La mairesse rappelle qu’un programme de prêt de vestes de sauvetage a été mis en place l’an dernier et encourage les résidents à y faire appel.

Les vestes sont disponibles au centre récréatif Midnight Sun et les utilisateurs n'ont qu'à les rapporter après leur baignade.

Des gilets de sauvetage empilés le long d'un mur.

La municipalité d'Inuvik dispose d'une centaine de gilets de sauvetage, mais est prête à en acheter davantage si nécessaire.

Photo : Radio-Canada / Mackenzie Scott

Avec les informations de Natalie Pressman

Bannière promotionnelle avec le texte : Explorez les histoires du Grand Nord, ICI Grand Nord

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !