•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Fromagerie Montebello reçoit 1,3 M$ du gouvernement fédéral

La Fromagerie Montebello

Agriculture et Agroalimentaire Canada veut, entre autres, permettre à l’entreprise d’accroître sa production et d’étendre ses activités.

Photo : Radio-Canada / Alexander Behne

Radio-Canada

La Fromagerie Montebello reçoit un coup de pouce du fédéral. Le gouvernement a annoncé, jeudi, un investissement de 1,3 million de dollars pour l’entreprise de la Petite-Nation.

De cette somme, plus de 750 000 $ serviront à acheter de l’équipement neuf qui servira à accroître la production et réduire les coûts. On s’attend à ce que la Fromagerie Montebello utilise 60 % plus de lait pour produire ses fromages, détaille le ministère de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire dans un communiqué.

Le reste de l’enveloppe, soit 600 000 $, visera à couvrir les coûts liés à l’agrandissement et à la rénovation d’un immeuble acquis récemment, de même qu'à l’achat d’équipement de transformation secondaire numérique, comme des machines à emballer et à portionner.

Agriculture et Agroalimentaire Canada veut, entre autres, permettre à l’entreprise d’accroître sa production et d’étendre ses activités. La Fromagerie Montebello a été fondée en 2011.

L’ambition de bâtir un incontournable

Le président de la Fromagerie Montebello, Alain Boyer, indique que ces investissements aideront à assurer la continuité de l'entreprise et à pouvoir affronter les marchés, de même que de lui permettre de répondre à la croissance.

Alain Boyer

Alain Boyer est président de la Fromagerie Montebello, fondée en 2011.

Photo : Radio-Canada / Alexander Behne

Avec une nouvelle usine, ainsi qu'une nouvelle boutique qui se trouvera dans l’actuel casse-croûte Belle Bedaine, ces aménagements constitueront une façon pour la fromagerie de se tailler une place dans la cour des grands, selon M. Boyer.

Ce que je veux bâtir, c’est vraiment un incontournable à Montebello. Quand les gens vont venir à Montebello, ils vont venir voir la fromagerie, ils vont en consommer sur les lieux. Ils vont pouvoir voir également, de l’extérieur de la fromagerie, toutes les étapes.

Une citation de :Alain Boyer, président de la Fromagerie Montebello

Il considère que l’achat d’équipements leur permettra d’être plus efficaces. C’est aussi d’enlever la pression sur la main-d'œuvre qui se fait rare ces temps-ci, explique Alain Boyer.

Le président de l’entreprise rappelle que celle-ci prend fierté à être une fromagerie artisanale, sauf que là, maintenant, on doit utiliser la technologie pour pouvoir adoucir un peu les postes de travail.

Affichage touristique bleue du Québec sur laquelle il est écrit "Fromagerie Montebello".

La Fromagerie Montebello est considérée comme un moteur économique du village et même de la région, selon le maire de Montebello.

Photo : Radio-Canada / Alexander Behne

Malgré la pénurie de main-d’œuvre qui sévit dans plusieurs secteurs économiques à l’heure actuelle, Alain Boyer est déterminé à embaucher du personnel dès le départ après les rénovations, puisqu’il estime que la demande du comptoir de vente va être quadruplée, avec des services qu’on n’offrait pas, avec un prêt-à-manger et un casse-croûte gourmand.

Le tourisme bat son plein à Montebello

Le maire de Montebello, Martin Deschênes, considère que la Fromagerie Montebello est, sans aucun doute, un fleuron régional, une icône de la municipalité. Un endroit où les visiteurs n’hésitent pas à faire un arrêt, comme l’a constaté son président Alain Boyer.

Étalage de fromages derrière une vitrine.

La Fromagerie Montebello est, en temps normal, très fréquentée par des touristes.

Photo : Capture d'écran - Radio-Canada

On est très sollicités par les touristes. C'est la grosse, grosse année, à Montebello, pour mon entreprise. Le village est plein du lundi au dimanche.

Une citation de :Alain Boyer, président de la Fromagerie Montebello

La saison touristique, cet été à Montebello, est telle que les stationnements disponibles se font de plus en plus rares. Un avis qui est partagé non seulement par le maire de la Municipalité, mais aussi par le propriétaire de la boutique Shantik, Michel Dupuis.

Selon le maire du village, Martin Deschênes, le déconfinement au Québec et les voyages internationaux qui sont découragés constituent des facteurs qui contribuent au tourisme au Québec, ce qui inclut Montebello.

Martin Deschênes, maire de Montebello.

Le maire de Montebello, Martin Deschênes, lors de la conférence de presse, jeudi, annonçant les investissements du gouvernement fédéral destinés à la Fromagerie Montebello.

Photo : Radio-Canada / Alexander Behne

D’ailleurs, l’achalandage ne manque pas dans le village, au point que le maire juge qu’il faudrait le gérer lors des fins de semaine.

C'est de s'assurer d'avoir assez d'espaces pour le stationnement, essayer de supporter les commerçants pour la main-d'œuvre, d'essayer de leur trouver des solutions pour la main-d'œuvre.

Une citation de :Martin Deschênes, maire de Montebello

Même si le tourisme bat son plein à Montebello, la pénurie de main-d’œuvre pose, quant à elle, un réel problème aux commerçants.

[C’est] une belle industrie, de beaux emplois, des gens qui vont venir habiter à Montebello. Alors, il y a des conjoints, des conjointes, des enfants. Ce sont des gens disponibles pour de la main-d'œuvre.

Une citation de :Martin Deschênes, maire de Montebello

Tous les commerçants affichent et demandent des employés, raconte Martin Deschênes. Puis, il y a plusieurs commerçants, en début de saison, qui ont dû fermer plus tôt, les soirs, par manque de personnel.

Pour Martin Deschênes, les investissements du gouvernement fédéral destinés à la Fromagerie Montebello contribueront à faire prospérer l’entreprise, qu’il décrit d’emblée comme étant un moteur économique de la municipalité, et même de la région.

Avec les informations de Jérémie Bergeron

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !