•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des jardins pluviaux au Lac-Saint-Jean

Des jeunes en train de jardiner.

Des jeunes du camp de jour de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix ont participé à l'aménagement du jardin de pluie près de l'hôtel de ville.

Photo : Radio-Canada / Laurie Gobeil

Radio-Canada

Au cours des prochaines semaines, des jardins pluviaux seront implantés dans cinq municipalités de la région. Conçus en partenariat avec le Conseil régional de l’environnement et du développement durable (CREDD), ces aménagements ont pour but de diminuer le ruissellement et de filtrer l'eau de pluie.

À Métabetchouan-Lac-à-la-Croix, un drain souterrain relie les gouttières de l’hôtel de ville à un aménagement paysager. Les polluants sont filtrés par les plantes et ne se rendent pas dans les conduits municipaux.

Ça évite le ruissellement des eaux qui s'en vont dans les rues, qui sont ensuite déversées et traitées par les municipalités. Ça permet de réduire les coûts et d'éviter l'érosion de certains terrains , explique Luc Chiasson, chargé de projet au CREDD.

Celui qui agit également comme maire de la municipalité de Chambord précise que des végétaux qui sont plus tolérants à la sécheresse ont été placés dans des bernes, facilitant ainsi l’aménagement des jardins pluviaux.

Celui de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix est le premier d'une série de 10 jardins qui seront conçus au cours des deux prochaines années au Lac-Saint-Jean. Pour le maire de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix, André Fortin, les retombées sont multiples.

Un jardin de pluie.

Une dizaine de jardins de pluie seront installés dans cinq municipalités du Lac-Saint-Jean.

Photo : Radio-Canada / Laurie Gobeil

Aujourd'hui, on sait qu'il y a tous les suivis qu'il faut avoir avec nos bassins de récupération. Il y a des analyses à faire. Il y a des machines qui fonctionnent là-dedans. C'est sûr qu'il y aurait des économies à moyen long terme , croit-il.

Le jardin, situé près de l’église, a été aménagé grâce à l’apport des jeunes du camp de jour de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix.

Un modèle à reproduire

Le CREDD a produit un guide qu’il rend disponible sur son site Internet aux organisations et aux citoyens souhaitant implanter un jardin de pluie. Les étapes sont bien expliquées par Luc Chiasson, spécialisé en gestion des eaux pluviales.

On va faire aussi des séances d'information dans chacune des municipalités pour informer la population pour leur dire c'est quoi les différentes étapes, pour comment faire un jardin de pluie, pour sensibiliser les gens et s'assurer que ce genre d'initiatives se multiplient , informe Luc Chiasson.

Le maire de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix vante les vertus de cette belle démarche environnementale , facilement réalisable dans n’importe quel milieu.

Petit train va loin, dit-on. André Fortin estime que ce projet pilote, qui revêt les attributs d’une vitrine technologique, pourrait prendre forme à plus grande échelle.

Au cours des prochaines semaines, Chambord, Albanel, Lac-Bouchette et Normandin accueilleront leurs propres jardins de pluie.

En plus du CREDD, le projet a été réalisé en collaboration avec la Société de gestion environnementale (SGE) et l'Organisme de bassin versant (OBV) du Lac-Saint-Jean. Il a été rendu possible grâce à une contribution financière d'Environnement et Changement climatique Canada.

D'après un reportage de Laurie Gobeil

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !