•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'organisation à la tête de l’initiative antiraciste de Windsor se retire

La façade de la mairie de Windsor

Le conseil municipal de Windsor avait affecté 200 000 $ à un projet de lutte contre le racisme. Une organisation sollicitée pour la diriger s'est retirée.

Photo : Jonathan Pinto/CBC

Radio-Canada

Le Conseil multiculturel de Windsor et du comté d’Essex (MCWEC) s’est retiré de l’initiative antiraciste de Windsor qu’il dirigeait en estimant que le projet devenait politique et source de discorde.

L’organisation prend cette décision après avoir essuyé des critiques autour de la gestion du projet.

Elle a déclaré jeudi qu’il était de son intérêt de se retirer étant donné qu’elle est un groupe apolitique.

Ce qui a été présenté au conseil municipal de Windsor était une proposition, une occasion de se joindre à nous pour développer une initiative antiraciste globale à l’échelle de la communauté, a mentionné la directrice générale Kathleen Thomas dans un communiqué.

Il est regrettable que cette initiative soit devenue une source de division alors que notre objectif était de rassembler les gens. Le cœur même de cette proposition était l’inclusion, a mentionné la directrice générale Kathleen Thomas dans un communiqué.

Le projet de 200 000 $, financé par le conseil municipal, devait inclure de la sensibilisation contre le racisme ainsi que des subventions, des bourses d’études et des possibilités de mentorat.

Le MCWEC s’insurge contre les critiques du comité de la diversité de la Ville de Windsor, qui se dit dépourvu par la nouvelle de son choix pour la gestion du projet.

Peter Ijeh, président du comité consultatif sur la diversité.

Peter Ijeh, président du comité consultatif sur la diversité de la Ville, se dit ravi que d'autres organisations aient désormais la possibilité de soumettre des propositions pour diriger le projet de lutte contre le racisme.

Photo : Dale Molnar/CBC

Le président du comité sur la diversité, Peter Ijeh, a déclaré en entrevue jeudi qu’il était heureux que d’autres organisations puissent maintenant soumettre des propositions.

Le Conseil de Noirs de Windsor-Essex a également déclaré que ses membres n’avaient pas été consultés de manière adéquate sur le projet.

Pour Drew Dilkens, maire de Windsor, les commentaires faits au sujet de l’organisation et de son personnel ont dépassé les limites et ont pris un ton de plus en plus personnel et méchant.

Il n’a pas précisé à quels commentaires il se référait ni qui en était l’auteur.

Dans une déclaration faite jeudi, il a affirmé qu’il était vraiment triste que les responsables du MCWEC aient ressenti le besoin de se retirer du projet alors que son financement a déjà été budgétisé.

Le conseil municipal devra réfléchir à la façon de procéder à partir de maintenant. Le résultat immédiat sera un retard dans l’octroi de bourses d’études, de bourses universitaires, de mentorats et de subventions pour soutenir les petites entreprises dirigées par des minorités , indique la déclaration.

M. Ijeh se dit triste d’entendre les commentaires du maire de Windsor.

C’est l’une des façons dont le système a réussi à masquer son incapacité à comprendre les communautés qui sont les plus touchées par le racisme. Ce qu’il fait, c’est essayer de diaboliser les communautés qui sont réellement touchées , a-t-il déclaré.

D'après les informations de Katerina Georgieva de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !