•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La danse sur patins à roulettes fait son retour à Vancouver

Céleste présente un mouvement de danse sur patins.

Céleste donne des leçons de danse en patins à roulettes.

Photo : Radio-Canada / Camille Vernet

Camille Vernet

L'émergence de vidéo sur les médias sociaux a créé un engouement pour la danse sur patins à roulettes. Les ventes de patins ont « explosé » durant la pandémie, selon la fondatrice du Rolla Skate Club de Vancouver, Carla Smith. Des patineuses nous parlent de cette danse qui semble simple, mais qui est plutôt difficile à maîtriser.

S’amuser avant tout

Lorsque Pauline Deschryver était jeune, elle rêvait d’ouvrir un roller disco à l’américaine en France. Mais ce n'est que des années plus tard, à Vancouver, qu’elle s’est décidée à essayer la danse sur patins à roulettes, par l’entremise du Rolla Skate Club.

Lorsque j’enfile mes patins, je me sens comme une petite fille, je ne pense plus à rien [...] je m'amuse.

Une citation de :Pauline Deschryver
Pauline Deschryver devant Science World à Vancouver

Pauline Deschryver a découvert le patin à roulettes il y a deux ans à Vancouver.

Photo : Radio-Canada / Camille Vernet

Ses débuts sur huit roues n'ont pas été faciles, mais une fois les bases maîtrisées, tu peux juste danser et bouger sur tes patins et ça marche.

Ne pas avoir honte

Depuis la pandémie, il y a beaucoup de monde qui a acheté des patins à roulettes et qui veut apprendre, constate Carla Smith. Selon la patineuse, il faut s’armer de patience si on veut imiter certains mouvements aperçus sur les médias sociaux.

Céleste fait le pont en patins à roulettes.

De nombreux patineurs ont eu du succès sur les plateformes comme Tik Tok et Instagram.

Photo : Radio-Canada / Camille Vernet

Elle suggère même de suivre un cours pour comprendre les bases et surtout de ne pas avoir honte. Nous avons créé le Rolla Skate Club pour donner du courage aux femmes et permettre aux gens de se sentir forts et confiants sur leurs patins et d'utiliser cette confiance dans leur vie, ajoute-t-elle.

Carla Smith en patins à roulettes à Vancouver.

« Le roller dance [la danse sur patins à roulettes], c'est une forme d'expression. C'est une communauté, c’est un phénomène» - Carla Smith

Photo : iStock / Camille Vernet

Les origines disco

Le patin à roulettes existe depuis des décennies, bien avant l'existence des médias sociaux, selon Carla Smith. Cette activité a atteint son apogée dans les années 1970 et 1980 avec les roulathèques disco.

Originaire du Nouveau-Brunswick, Nicola Linton se souvient des samedis soir de son adolescence : C'était la seule chose qu'il y avait à faire, aller au roller disco. Il y a un an, elle s'est décidée à se racheter une paire de patins, pour faire un sport qu'elle peut pratiquer avec plaisir.

Nicola Linton en patins à roulettes.

«J’aime le sentiment de sentir le vent sur mon visage, le soleil, ça me rappelle mon adolescence», raconte Nicola Linton.

Photo : Radio-Canada / Camille Vernet

Le roller disco était très populaire dans la culture noire américaine, rappelle Pauline Deschryver : C'était vraiment un lieu pour la communauté, fait par la communauté pour passer un bon moment ensemble.

Cet esprit de solidarité se reflète dans les groupes de patineurs de Vancouver. Ils sont vraiment là pour t'encourager et t’apporter des conseils , estime Pauline Deschryver. Je trouve que c'est super positif dans la vie de tous les jours d’avoir un groupe de personnes qui te soutiennent.

Quatre patineuses danse dans la rue.

L'esprit d'entre-aide est présent dans la danse sur patins à roulettes

Photo : Radio-Canada / Camille Vernet

Vancouver est la ville parfaite pour profiter de ces patins à l'extérieur et faire des rencontres. Quand je suis sur mes patins, si je vois quelqu'un d'autre en patins, je vais lui dire bonjour et commencer à lui parler. Quand je suis dans mes chaussures, je ne fais pas forcément ça, lance Pauline Deschryver avec le sourire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !