•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des mesures temporaires déployées par Saguenay dans le quartier Panoramique

Des décombres d'un glissement de terrain reposent sur le sol.

Des dommages causés par le glissement de terrain survenu à Chicoutimi

Photo : Radio-Canada / Vicky Boutin

Gilles Munger

La Ville de Saguenay installera des blocs de béton de façon temporaire pour protéger la résidence du quartier Panoramique, à Chicoutimi, endommagée par un glissement de terrain la semaine dernière.

Selon le porte-parole de la Ville, Dominic Arseneau, ce mur de protection qui sera installé la semaine prochaine permettra à la famille évincée de regagner son domicile. Les propriétaires de la maison seront admissibles au programme d'indemnisation pour les sinistrés.

Au terme de leurs discussions avec la Sécurité civile, ils devront décider s’ils souhaitent aménager un ouvrage de protection permanent ou déménager ailleurs sur le territoire.

Des citoyens inquiets

Le glissement de terrain a ravivé les craintes du Comité pour un Vaudreuil durable en début de semaine, lui qui a à maintes reprises levé le drapeau rouge concernant les mouvements de sol que pourrait engendrer l’agrandissement du site d’entreposage des résidus de bauxite de Rio Tinto. Communément appelé le lac de boues rouges, l’emplacement où sont déposés les résidus atteindra le maximum de sa capacité l’an prochain. Le projet d’agrandissement dans le boisé Panoramique, toujours en cours d’analyse, suscite l’inquiétude des résidents du quartier.

Le Comité pour un Vaudreuil durable a comparé les cartes obtenues auprès du Service d’aménagement du territoire de Saguenay et les a comparées avec celles de Rio Tinto. Ils en sont venus à la conclusion que le projet de la multinationale se ferait en partie dans une zone considérée à risque de mouvements de sol.

Actuellement en vacances, la mairesse Josée Néron s’est engagée à se rendre sur les lieux avec des experts du département d’urbanisme de Saguenay pour discuter avec les citoyens inquiets.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !