•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Entente d’une saison avec Tampa Bay pour l'attaquant Gabriel Dumont

Gabriel Dumont.

Gabriel Dumont (archives)

Photo : Associated Press / Frank Franklin II

Radio-Canada

L'attaquant Gabriel Dumont, natif de Dégelis dans le Témiscouata, a paraphé une entente à deux volets de 750 000 $ avec le Lightning de Tampa Bay, pour une saison.

Après le Gaspésien Cédric Paquette, Gabriel Dumont devient le deuxième joueur natif de l'Est-du-Québec à signer un contrat avec une équipe de la Ligue nationale lors de l'ouverture du marché des joueurs autonomes.

Il s'agit d'un deuxième séjour avec l'équipe floridienne pour Dumont, qui a évolué avec l'organisation entre 2016 et 2018.

Gabriel Dumont.

Gabriel Dumont à son premier séjour avec l'équipe de Tampa Bay

Photo : La Presse canadienne / Justin Tang

L’attaquant va probablement jouer avec le Crunch de Syracuse, le club-école du Lightning.

L'offre du directeur général Julien Brisebois lui a paru alléchante.

Tampa Bay, c’était l'endroit en haut de ma liste, dit-il. On est traités comme des rois, presque.

Une citation de :Gabriel Dumont, joueur du Lightning de Tampa Bay

Le fait de voir qu’il y avait des intérêts mutuels, avec des gens que je connais, ça m’a décidé assez rapidement, ajoute-t-il.

Le Dégelisien a songé à aller jouer en Europe au cours de la prochaine campagne, plus précisément en Russie, mais il a plutôt opté pour la prudence avec sa famille en raison de l’incertitude liée à la pandémie.

La perspective de nous retrouver en confinement en Russie, moi et ma famille, nous a incités à rester en Amérique du Nord, explique-t-il. En plus, Syracuse est dans l’État de New York, donc ce n'est pas trop loin du Québec.

L'an dernier, Gabriel Dumont a joué 34 parties avec le club-école du Wild du Minnesota, soit le Wild de l'Iowa, dans la Ligue américaine de hockey.

Avec les informations de Jérôme Lévesque-Boucher

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !