•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cédric Paquette chez le Canadien : « C’est quelque chose que je n’aurais jamais imaginé »

Posté devant le filet de Carey Price, il regarde la rondelle filer dans le but.

Après une saison turbulente, le Gaspésien pose ses valises à Montréal pour jouer avec le Canadien de Montréal (archives).

Photo : Getty Images / Andre Ringuette

« Je me sens bien, je me sens excité. J'ai hâte que ça commence, j’ai hâte d’aller là-bas rencontrer les gars, aller voir l’aréna, la chambre », s'exclame le Gaspésien Cédric Paquette.

Le natif de Gaspé a signé une entente d'un an avec le Tricolore mercredi, lors de l'ouverture du marché des joueurs autonomes.

D’être un Gaspésien, jouer pour le Canadien, ça va être une expérience inoubliable, je suis tellement content d’avoir la chance de pouvoir faire ça, raconte-t-il.

C’est quelque chose de gros, c’est quelque chose que je n’aurais jamais imaginé.

Une citation de :Cédric Paquette, joueur du Canadien de Montréal

Jouer pour le Canadien représente un rêve d’enfance pour lui, même après avoir gagné la Coupe Stanley avec le Lightning de Tampa Bay en 2020.

Quand t’es un jeune joueur de hockey, tu rêves de gagner la Coupe Stanley, tu rêves de jouer pour le Canadien. J’ai fait les deux, je suis comblé, mais ça ne s’arrête pas là. Je veux avoir une bonne saison, et continuer ma carrière, explique-t-il.

Cédric Paquette soulève la coupe Stanley.

Cédric Paquette a pu soulever la Coupe Stanley en 2020.

Photo : Capture d'écran

Il accueille aussi avec soulagement son installation à Montréal, après une saison turbulente durant laquelle il a été échangé une première fois aux Sénateurs d’Ottawa, puis aux Hurricanes de la Caroline du Nord.

Ça a été un petit peu dur mentalement l’année dernière, j’ai été échangé deux fois après avoir gagné la Coupe, une semaine avant le camp d’entraînement. Ça m’a brisé le cœur de m’en aller de Tampa juste avant la saison.

Concernant sa place sur la glace, Cédric Paquette se voit comme un centre de 4e ligne, et souhaite avoir des responsabilités lors des mises en jeu et en infériorité numérique.

Il compte aussi faire bénéficier le Canadien de son expérience de vainqueur de la Coupe Stanley et de sa forte présence physique sur la glace.

Je ne parle pas beaucoup dans la chambre, mais sur la glace, je montre que je peux être un leader silencieux.

Une citation de :Cédric Paquette, joueur du Canadien de Montréal

Fierté familiale

Vital Paquette, père de Cédric, indique que son fils avait évoqué cette possibilité de jouer à Montréal il y a plusieurs jours. Malgré tout, la confirmation de l'embauche de son fils par la Sainte-Flanelle a été un grand moment d'émotion pour lui.

J'ai fait le saut quand il m'a dit le Canadien. J'ai dit "CANADIEN?!" Après ça, j'étais tellement fier qu'il signe un contrat avec Montréal. Pour un petit Gaspésien, surtout. Le hockey, c'est une religion au Québec et en Gaspésie aussi.

De jouer pour le Canadien de Montréal, c'est vraiment spécial.

Une citation de :Vital Paquette, père de Cédric
Francine Samuel et Isabelle B. Paquette portent toutes deux un chandail du Lightning de Tampa Bay.

La mère et la soeur de Cédric Paquette célébraient la victoire du Lightning lors de la finale de la Coupe Stanley en 2020.

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

Vital Paquette admet par ailleurs que la saison dernière a été particulièrement difficile pour son fils, échangé deux fois en pleine pandémie.

Avec la COVID, il ne pouvait pas s'entraîner. Il était à Mirabel et il a dû retourner à Tampa, parce que les gymnases étaient fermés. Puis il apprend une semaine avant le début de la saison qu'il est échangé. Il y a eu la quarantaine à Ottawa, puis il a aussi appris le décès de son agent, ce qui a été une méchante claque, raconte-t-il.

La surprise était donc bonne quand Cédric Paquette a reçu l’offre du club de Montréal, explique son père.

Il était surpris, mais surtout heureux d'avoir une offre du Canadien. Ça n'a pas été très long avant qu'il donne sa réponse [au directeur général] Marc Bergevin, je pense!

Fierté régionale

Le maire de Gaspé, Daniel Côté, a de la difficulté à cacher sa fierté et, surtout, sa grande joie de savoir que l'attaquant enfilera l'uniforme du Tricolore la saison prochaine.

Le reproche qu'on faisait au Canadien de ne pas avoir assez de Québécois est en train de s'estomper. Et c'est tant mieux! Ça va redonner un peu de fierté à nos Québécois. Ici, à Gaspé, on avait toujours le cœur déchiré entre le club pour lequel Cédric évoluait... ou le Canadien! Ben là, toutes nos ondes positives vont aller au même endroit et on est bien contents de ça.

En plus de Cédric Paquette, d'autres joueurs natifs de l'Est-du-Québec se sont récemment entendus avec l'organisation du Canadien de Montréal.

L'attaquant Alex Belzile, de Saint-Éloi dans la MRC des Basques, a signé un contrat d'un an à deux volets.

Pour sa part, Gabriel Bourque, de Squatec, au Témiscouata, s'est entendu avec le Rocket de Laval, club-école du Canadien de Montréal.

Avec les informations de Jérôme Lévesque-Boucher

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !