•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le festival Up Here de retour

Photo de la murale de Jarus au festival Up Here 2017.

La murale de artiste visuel Jarus, située au centre-ville de Sudbury. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Michel Laforge

Le centre-ville de Sudbury se dotera bientôt de six nouvelles murales dans le cadre du 7e festival Up Here, du 20 au 22 août.

Les organisateurs de l’événement ont également prévu quatre installations artistiques et l’aménagement d’un dôme, d’un bar de rue, et de différentes plateformes de DJs sur la rue Durham.

Les Sudburois pourront profiter des installations dès le 13 août, mais devront attendre le 20, 21 et 22 août pour voir les artistes à l'œuvre.

Des organisateurs dédiés

L’histoire du festival remonte à 2014, lorsque la communauté artistique de Sudbury a mis sur pied une exposition de photos qui a généré un engouement majeur au sein de la ville.

Avec autant d’enthousiasme, on s’est rendu compte qu'on n'avait pas le choix d’amener ça à un autre niveau, raconte le cofondateur bénévole du festival, Christian Pelletier.

Homme parle avec une murale derrière lui.

Christian Pelletier est graphiste de métier et cofondateur de festival à ses heures.

Photo : Radio-Canada / Aya Dufour

La première année du festival, on s’était donné l’objectif de faire un gros festival et on n’avait jamais fait ça avant, alors c’était très stressant.

Je me suis arrêté pour regarder Troy Lovegates travailler sur cette murale-ci. Il faisait de petits picots jaunes sur la robe, poursuit Christian Pelletier.

Un homme semble plongé dans ses souvenirs, derrière lui, une murale.

Un des moments les plus marquants pour Christian Pelletier était d'observer Troy Lovegate rajouter les derniers petits détails sur sa murale.

Photo : Radio-Canada / Aya Dufour

C’est vraiment à ce moment-là que j’ai réalisé, malgré les obstacles logistiques et la pression qu’on ressent en tant qu’organisateur, ça en vaut la peine.

On crée des souvenirs et de l’art qui restent longtemps après que le festival soit terminé.

Une citation de :Christian Pelletier, Cofondateur du festival Up Here

Un festival adapté au contexte sanitaire

L’an dernier, le festival a été annulé en raison du contexte sanitaire.

Pour les organisateurs, il était primordial de pouvoir aller de l’avant cette année, quitte à adapter la programmation pour respecter les restrictions en vigueur.

L'artiste Ashley Guénette sur un échafaudage devant sa murale pour le festival Up Here 2020

L'an dernier, la réalisation de murales était plus limitée en raison du contexte sanitaire. (Archives)

Photo : Avec l'aimable autorisation de Ashley Guénette

Avoir cet espace où l’on peut rencontrer des amis qu’on n’a pas vus depuis longtemps, voir le centre-ville se remplir de gens, ça va faire un bien fou, commente M. Pelletier.

Des événements surprises seront également rajoutés à la programmation durant le festival.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !