•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Justin Trudeau nomme cinq nouveaux sénateurs

Vue intérieure de la Chambre haute du Parlement.

Michèle Audette et Clément Gignac sont parmi les personnes nommées à la Chambre haute.

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Radio-Canada

Cinq nouveaux sénateurs feront leur entrée à Ottawa, dont Michèle Audette, anciennement commissaire de l'Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées (ENFFADA), et l'ancien ministre québécois Clément Gignac.

Le premier ministre Justin Trudeau a dévoilé, jeudi, les cinq nominations effectuées par la nouvelle gouverneure générale du Canada, Mary Simon, pour combler des sièges vacants de sénateurs indépendants à travers le pays.

Originaire de la communauté innue de Uashat mak Mani-utenam, Mme Audette a présidé l’Association des femmes autochtones du Québec, puis l’Association des femmes autochtones du Canada.

Le Sénat était l'une de ses principales aspirations en début de carrière, se souvient-elle.

Il y a beaucoup de lois, y compris la Loi sur les Indiens, qui se brassent là-bas. Je ne pensais pas qu’à 50 ans ça allait m'arriver, a-t-elle déclaré à l'antenne de RDI.

En acceptant cette nouvelle paire de mocassins là, je suis consciente que ce n’est pas moi qui vais tout changer, mais, au moins, j’aurai essayé. C’est ce que ça me tente de faire avec ce mandat-là

Une citation de :Michèle Audette, sénatrice indépendante
Michèle Audette lors des auditions de l'Enquête nationale sur les femmes et les filles disparues et assassinées à Richmond, en Colombie-Britannique.

Michèle Audette a été commissaire de l'Enquête nationale sur les femmes et les filles disparues et assassinées.

Photo : La Presse canadienne / Darryl Dyck

Mme Audette avait fait campagne sous la bannière du Parti libéral du Canada aux élections fédérales de 2015, dans la circonscription de Terrebonne.

Depuis 2019, toutefois, elle travaillait à l’Université Laval comme conseillère à la réconciliation et à l’éducation autochtone. Elle était également chroniqueuse à Espaces autochtones depuis le printemps.

Un ancien ministre et une mairesse

En plus d’avoir occupé le poste de ministre du Développement économique, Clément Gignac a brièvement dirigé le ministère québécois des Ressources naturelles et de la Faune entre septembre 2011 et septembre  2012.

Depuis sa défaite au scrutin provincial cette même année, il occupe le poste d’économiste en chef chez iA Groupe financier. Il est connu pour ses nombreuses apparitions médiatiques en tant qu’expert en économie.

Clément Gignac, vice-président principal et économiste principal d'iA Groupe financier, lors d'une entrevue par Internet.

Clément Gignac a d'abord été élu pour le Parti libéral du Québec lors d'une élection partielle en 2009.

Photo : Radio-Canada

Le premier ministre Justin Trudeau a également nommé Amina Gerba, une femme d'affaires du Québec, et deux représentants des Prairies, David Arnot et Karen Sorensen.

Née au Cameroun, l'entrepreneure Amina Gerba est décrite comme un trait d’union économique entre le Canada et l’Afrique depuis de nombreuses années, dans la biographie distribuée par le bureau du premier ministre.

David Arnot est un ancien juge et commissaire des droits de la personne de la Saskatchewan. Quant à Karen Sorensen, elle est la mairesse de la ville de Banff, en Alberta.

Tous les nouveaux sénateurs ont été recommandés par le Comité consultatif indépendant sur les nominations au Sénat et choisis selon un processus fondé sur le mérite et ouvert à tous les Canadiens, précise le bureau du premier ministre par voie de communiqué. Il ajoute que le processus vise à assurer que les sénateurs sont indépendants et qu’ils reflètent la diversité canadienne.

Depuis son arrivée au pouvoir en 2015, le gouvernement libéral de Justin Trudeau a procédé à 60 nominations indépendantes au Sénat.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !