•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : confinement dans la Première Nation Black Lake, en Saskatchewan

Représentation du coronavirus SRAS-CoV-2.

Les faibles taux de vaccination dans la communauté continuent d'être une source d'inquiétude pour les responsables de la santé. (archives)

Photo : iStock / borchee

Radio-Canada

La Première Nation Black Lake, située à environ 790 kilomètres au nord-est de Saskatoon, est en confinement jusqu’au 5 août en raison d'une éclosion de COVID-19, déclarée le 23 juillet.

En date de lundi, il y avait 28 cas actifs connus dans la communauté, ce qui représente une augmentation par rapport à la semaine précédente.

Plus de 5 cas seraient liés au variant Delta.

Le chef et le conseil de bande ont suivi nos recommandations dans cette communauté. Ils ont mis en place un système de confinement qui permet de contrôler les personnes qui quittent la communauté et celles qui y entrent, de déclarer les déplacements non essentiels et de décourager les déplacements à l'extérieur de la communauté, affirme Allan Adam, président-directeur général de l’autorité sanitaire d'Athabasca.

Code de couleur

Les faibles taux de vaccination dans la communauté continuent d'être une source d'inquiétude pour les responsables de la santé.

Nous craignons que, si la maladie revient dans la communauté, elle ne se propage comme dans d'autres Premières Nations et d'autres communautés du Nord, ajoute M. Adam.

Un code de couleurs sera mis en place par les membres de la communauté pour signaler l’état de santé des résidents ou s'ils ont besoin d'aide.

Avec les informations d’Adeoluwa Atayero

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !