•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des signaux sonores défectueux aux passages pour piétons inquiètent un Winnipégois

Gros plan sur les pieds d'une personne non-voyante munie d'une canne blanche.

Les personnes non-voyantes se fient aux signaux sonores indiquant qu'il est sécuritaire de traverser la rue, et non aux bruits de la circulation.

Photo : iStock

Radio-Canada

Un homme de Winnipeg ayant une déficience visuelle déplore que les signaux sonores des passages pour piétons dans la capitale manitobaine soient parfois déréglés, ce qui constitue un risque pour sa sécurité.

Tyler Sneesby compte sur les signaux sonores émis aux passages pour piétons en même temps que les signaux visuels pour traverser les rues en toute sécurité.

Ces sons sont de deux types : un bip-bip et une espèce de gazouillis. Selon le cas, ils indiquent s’il est sécuritaire de traverser dans l'angle est-ouest ou dans l’angle nord-sud d’un carrefour.

Cette semaine, M. Sneesby attendait de traverser à l’angle des rues Broadway et Maryland. Le signal sonore lui a indiqué de traverser dans la mauvaise direction, là où la circulation était toujours en cours.

Un feu pour piétons à l'angle de la rue Broadway et Maryland à Winnipeg.

Les signaux sonores aux passages pour piétons indiquent aux personnes non-voyantes dans quelle direction elles peuvent traverser en toute sécurité.

Photo : Radio-Canada / Tyson Koschik

Il explique que, s'il a conservé sa vision périphérique, son manque de vision centrale l’empêche de voir le piéton blanc lumineux et les panneaux d’arrêt.

Je peux voir la circulation et je peux donc suivre le flux de la circulation, mais d’autres personnes malvoyantes, des personnes qui n’ont pas de vision ou qui en ont moins que moi, dépendent beaucoup plus du bon fonctionnement de ces sons. C’est ce qui me préoccupe, a-t-il raconté au micro de l’émission Up to Speed, de CBC.

La Ville de Winnipeg a été mise au courant de la situation mercredi et l'a aussitôt corrigée, indique le coordinateur des communications, Ken Allen.

Une équipe responsable de la signalisation routière a découvert qu’une erreur de commutateur avait provoqué un mauvais réglage dans le poteau situé à l’angle des rues Maryland et Broadway, précise le porte-parole de la Ville.

M. Sneesby dit avoir remarqué un problème semblable à l’angle de l’avenue Portage et de la rue Dominion, près de l’Institut national canadien pour les aveugles.

Des confusions dangereuses

Les personnes aveugles et malvoyantes se fient à divers indices dans leur environnement pour s’orienter dans les rues de la ville.

La présidente du programme de chiens-guides à l’Institut national canadien pour les aveugles, Diane Bergeron, explique que, dans le cas des passages pour piétons, les gens se fient davantage aux signaux sonores qu’aux bruits des voitures arrêtées aux feux rouges pour savoir s'ils peuvent traverser.

Son organisme a publié un document pour aider les urbanistes à insérer divers éléments tactiles, visuels ou auditifs dans leur planification, afin d'aider les personnes ayant des déficiences visuelles ou auditives.

Selon Mme Bergeron, le document insiste sur la nécessité d'impliquer les personnes concernées. Quand on élabore des équipements pour aider les aveugles et les malvoyants, il faut que des personnes appartenant à cette communauté participe au processus de consultation et d’essais, dit-elle.

Surtout lorsqu’il s’agit d’un dispositif de sécurité, il devrait être testé par les personnes qui l’utiliseraient comme principal repère dans la rue, ajoute Mme Bergeron.

La Ville de Winnipeg encourage le public à signaler au 311 les problèmes concernant les passages pour piétons.

Avec les informations de Bryce Hoye

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !