•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rentrée en présentiel au Cégep de l’Outaouais : « On avait tous hâte »

L'extérieur du Cégep de l'Outaouais.

De la sensibilisation sera faite auprès des élèves pour qu'ils respectent les mesures sanitaires, indique le porte-parole du Cégep de l'Outaouais (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Après presque un an et demi de cours virtuels, le retour en classe au cégep et à l’université – que le gouvernement du Québec devrait annoncer sous peu – est reçu comme une lumière au bout du tunnel au Cégep de l’Outaouais.

On avait tous hâte de pouvoir retourner en classe, s’est réjoui le président du Syndicat des enseignantes et enseignants du Cégep de l’Outaouais (SEECO), Christian Bernier, au micro de l’émission Les matins d’ici.

L’enseignement à distance a été pénible pour la grande, grande majorité des profs, mais des étudiants aussi, a ajouté M. Bernier, soulignant que les échecs et les abandons ont été plus nombreux en raison de l’isolement.

Christian Bernier accorde une entrevue par visioconférence.

Christian Bernier, président du Syndicat des enseignantes et des enseignants du Cégep de l’Outaouais (archives)

Photo : Radio-Canada

Conformément aux directives de la province, le Cégep de l'Outaouais a préparé deux plans, avec ou sans distanciation physique, en prévision d’un éventuel retour en présentiel, a affirmé son porte-parole, Simon Desjardins.

Le plan qui sera mis en place serait déterminé par l’atteinte – ou non – d’un taux de double vaccination de 75 % chez les Québécois âgés de 16 à 29 ans. Ce taux n’est cependant pas encore atteint.

Respecter la distanciation physique sera facile en salle de classe, dit Simon Desjardins, mais dans les aires communes, ça va être un défi. [...] Il y a [des élèves] qui seront dans leur deuxième année collégiale, d’autres dans leur troisième année, qui [n'y] auront presque pas mis les pieds. Il y a un travail de sensibilisation qu’on compte faire à la rentrée, c’est certain.

Cette rentrée ne se fera pas sans risques en matière de propagation de la COVID-19, a nuancé Christian Bernier.

Toutefois, le taux de vaccination en hausse, combiné au respect que les étudiants ont affiché dans le passé envers les mesures sanitaires, lui donnent confiance.

Une autre raison de se réjouir est que le contact entre enseignants et étudiants est fondamental pour la réussite scolaire, a ajouté M. Bernier. Je pense que le risque est moins élevé que si on faisait ça en ligne et qu’on perdait encore plus de joueurs, pour toutes sortes de raisons, comme ça a été le cas l’année passée, a-t-il soulevé.

Pour sa part, Simon Desjardins a appelé les étudiants à se faire vacciner rapidement. On les veut dans nos campus. On parle souvent de vie de cégep, qui est un moment important dans la vie d’un étudiant. C’est sur les campus que ça doit se passer, autant au niveau de l’enseignement que des activités parascolaires, sportives, culturelles, a-t-il précisé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !