•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le corps repêché à Laval est bien celui du suspect du 14e féminicide de 2021

Une embarcation sur la rivière des Prairies avec quatre personnes à son bord.

Les pompiers ont récupéré le corps du suspect d'un féminicide dans la rivière des Prairies, mercredi, près d'un barrage d’Hydro-Québec, à Laval.

Photo : Radio-Canada / Simon-Marc Charron

La Presse canadienne

Le corps repêché dans la rivière des Prairies, mercredi, est celui de Navdeep Gohtra, qui était recherché pour le meurtre de sa conjointe depuis le 19 juillet. C'est le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) qui a confirmé l'information, jeudi.

Navdeep Gohtra, âgé de 30 ans, manquait à l'appel depuis le meurtre de sa conjointe, survenu le 19 juillet dans son appartement du quartier Parc-Extension à Montréal.

Ce sont des employés du barrage hydroélectrique situé près des lieux de la découverte du corps de Navdeep Gohtra qui avaient avisé les policiers de la présence d'une dépouille dans l'eau mercredi. Le SPVM menait d'ailleurs des recherches dans ce secteur depuis un certain temps, puisque la voiture du suspect avait été abandonnée près du cours d'eau qui sépare Montréal de Laval.

Interdiction de se trouver à proximité

Rajinder Prabhneed Kaur, une Montréalaise d'origine indienne âgée de 32 ans, avait été découverte dans une mare de sang dans le logement du couple, souffrant de graves blessures à la tête. Elle était décédée à l'arrivée des services d'urgence.

Navdeep Gohtra n'avait pourtant plus le droit de se trouver dans ce logement. Il était sous le coup d'une ordonnance de la Cour de ne pas s'approcher de la victime alors qu'il était en attente d'un procès pour avoir proféré des menaces à son encontre.

Ce meurtre, 13e à survenir à Montréal depuis le début de 2021, mais aussi 14e féminicide de l'année au Québec avait soulevé l'horreur. Navdeep Gohtra avait en effet avoué son crime à des membres de sa famille en Inde par vidéo, montrant à celle-ci des images du corps ensanglanté de sa conjointe. La famille avait communiqué avec la police indienne qui avait à son tour avisé les policiers montréalais.

Rajinder Prabhneed Kaur était la mère d'un garçon de cinq ans et d'une fillette de sept ans. Cette dernière s'était enfuie au moment du drame, mais avait été localisée saine et sauve un peu plus tard.

Lundi dernier, une vigile a été tenue pour rendre hommage à la victime près du logement où elle et ses enfants habitaient.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.