•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des traces de pesticides présentes une fois sur deux dans la nourriture des hirondelles

Une hirondelle bicolore

L'hirondelle bicolore a été étudiée pendant six ans pour déterminer les traces de pesticide (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L'Université de Sherbrooke vient de dévoiler les résultats d'une importante étude qui renforce les arguments en faveur d'une diminution des pesticides en agriculture.

L'équipe de chercheurs a passé les six dernières années à étudier les hirondelles bicolores dans 40 fermes du Québec.

Les chercheurs ont trouvé des traces d'au moins un des 54 produits chimiques et pesticides qu'ils suivaient dans 46 % des boules d'insectes que les hirondelles apportent à leurs oisillons.

L'équipe a ainsi pu avoir un aperçu de l'effet de l'exposition aux pesticides sur les populations d'oiseaux en milieu naturel.

Nous avons été plus surpris de retrouver des pesticides dans toutes les fermes qui ont été étudiées indépendamment où elles se situent.

Une citation de :Jean-Philippe Bellenger, professeur à l’Université de Sherbrooke.

Jean-Philippe Bellenger avance qu'il est trop tôt pour conclure que la forte présence de pesticides dans l'alimentation des oisillons est responsable du déclin des hirondelles.

Mais selon lui, il ne faut surtout pas l'exclure dans l'équation.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !