•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Débat des chefs en Nouvelle-Écosse : la santé au cœur des échanges

Les trois chefs des principaux partis de la Nouvelle-Écosse.

De gauche à droite : le chef libéral de la Nouvelle-Écosse, Iain Rankin, le chef du Parti progressiste-conservateur, Tim Houston, et le chef du NPD, Gary Burrill

Photo : La Presse canadienne

La Presse canadienne

Le chef libéral de la Nouvelle-Écosse, Iain Rankin, a défendu mercredi le bilan de son parti sur les questions de santé lors du premier débat des chefs d'une campagne électorale provinciale qui n'a pas encore atteint la mi-parcours.

Au début du débat de 90 minutes, le chef progressiste-conservateur Tim Houston et le chef du NPD Gary Burrill ont critiqué le premier ministre pour ne pas avoir géré une pénurie chronique de médecins qui a laissé près de 70 000 Néo-Écossais sans médecin de famille.

Les chefs de l'opposition ont également déclaré que les infirmières de la province s'épuisent et démissionnent, un problème persistant qui, selon eux, a été aggravé par la pandémie.

Les gens se souviendront que les libéraux ont promis un médecin pour tous les Néo-Écossais, a déclaré Tim Houston à Iain Rankin, faisant référence à une promesse faite par le prédécesseur de ce dernier, l'ancien premier ministre libéral Stephen McNeil. Ils ont échoué là-dessus. Ils n'ont pas vraiment essayé.

Tim Houston, un comptable agréé de 51 ans, a déclaré qu'un gouvernement conservateur dépenserait 553 millions de dollars au cours de sa première année au pouvoir pour tenir ses promesses électorales, principalement pour améliorer les soins de santé.

Iain Rankin, qui, à 38 ans, est le plus jeune premier ministre du Canada, s'est attaqué à l'engagement de dépenses importantes de Tim Houston, arguant que le chef conservateur veut surconstruire dans le secteur des soins de longue durée en promettant 2500 nouveaux lits.

Les libéraux promettent 131 millions supplémentaires en santé

À plusieurs reprises, Tim Houston a tenu à s'exprimer simultanément à Iain Rankin, ce qui a rendu certains échanges difficiles à comprendre. Pour sa part, Gary Burrill, un pasteur de l'Église unie de 65 ans, a gardé son sang-froid et a attendu son tour pour parler.

Les libéraux ont publié mardi la plateforme de soins de santé de leur parti, promettant 131 millions de dollars supplémentaires. Iain Rankin a déclaré que les investissements dans le recrutement de médecins et d'infirmières et dans la santé mentale s'appuieraient sur les près de 400 millions de dollars réservés aux soins de santé dans le budget 2021-2022 des libéraux, qui a été déposé en mars.

Gary Burrill a repris le commentaire d'Iain Rankin : Avez-vous simplement utilisé le mot ''surconstruire''? Ne reconnaissez-vous pas qu'en huit ans, vous n'avez créé que 57 lits?

Iain Rankin a répondu que les investissements de son parti dans les soins de santé et les soins de longue durée étaient raisonnables. Ce dont nous n'avons pas besoin, c'est d'une compétition pour savoir qui peut investir le plus d'argent dans un problème, a déclaré l'ancien directeur commercial.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !