•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une nouvelle maison d’édition voit le jour à Montréal

Stéphane Despatie et Corinne Chevarier font un sourire figé.

Le couple formé de Stéphane Despatie et Corinne Chevarier a cofondé les Éditions Mains libres en compagnie de Didier Minneci.

Photo : Patrick Bourque / Éditions Mains libres

Radio-Canada

Sept titres sont prévus l’automne prochain au catalogue d’une nouvelle maison d’édition montréalaise, les Éditions Mains libres.

Cette nouvelle venue dans l’écosystème littéraire a été cofondée par Corinne Chevarier, Stéphane Despatie et Didier Minneci.

L’équipe a déjà mis en place un site Internet qui précise ses valeurs.

Ici, le souci littéraire est à l’avant-plan. Nous cherchons des voix qui apportent du contenu et une couleur au paysage, des voix qui restent pour construire. Plus que l’aventure d’un livre, c’est un parcours que nous voulons faire avec les auteurs. Nous souhaitons prendre le temps d’accompagner le travail littéraire, mais aussi ce qui est autour, indique la maison d’édition sur son site.

Les Éditions Mains libres comptent se spécialiser en roman, en essai et en roman graphique pour les amateurs de littérature et de livres de qualité, est-il précisé sur la page d’accueil du site.

Pour la rentrée littéraire de l’automne prochain, sept créations originales seront publiées : trois romans (Ciels parallèles, d’Henri Chassé; Skatepark, de Madeleine Monette; Fretless, de Stéphane Despatie), deux essais (Paroles amérikoises, de Pierre Bastien; L’origine du futur, de Francis Catalano), un polar (Elizabethville, de Marie-Françoise Taggart) et un roman graphique (Fuites, de Jean-Michel Girard et Stanley Péan).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !