•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le jeu vidéo qui vous fera aimer la physique un casse-tête à la fois

Une voiture endommagée dans un jeu vidéo.

Le jeu débute alors qu'une voiture avec un astronaute à bord s'écrase sur la Lune.

Photo : Capture d'écran tirée du compte YouTube Space Tow Truck

Stéphanie Dupuis

Toujours en quête de moyens ludiques pour intéresser les élèves à la physique, le professeur au cégep Édouard-Montpetit Eric Laflamme a créé dans ses temps libres le jeu récréo-éducatif La remorqueuse de l’espace.

Je voulais que les étudiants en cinématique – l’étude du mouvement en physique – apprennent à ressentir la physique au-delà des calculs et du théorique.

Une citation de :Eric Laflamme

Le joueur ou la joueuse incarne un astronaute dont la voiture s’est écrasée sur la Lune. Une remorqueuse de l’espace vient lui porter secours et lui demande maladroitement de retrouver des piles perdues sur le satellite naturel, à l’aide de la physique.

La structure narrative du jeu s’approche de la comédie romantique, mentionne son créateur.

Le titre, offert en anglais (Space Tow Truck) et en français, comporte des dizaines de casse-tête, et chaque monde traite d’un concept de physique différent.

Dans l’un de ceux-ci, par exemple, la joueuse ou le joueur apprend des notions de mouvement circulaire uniforme avec les trous noirs, notamment à l’aide de l’équation d’accélération centripète (l’accélération dirigée vers le centre).

On cherche à savoir quelle accélération je peux avoir si je change de rayon et de vitesse. Si tu te trompes, tu vas faire des mouvements elliptiques comme un astéroïde, explique l’enseignant.

Souvent sous-représentées dans les sciences, affirme Eric Laflamme, les femmes en physique occupent une place de choix dans La remorqueuse de l’espace, avec un monde qui leur est entièrement consacré.

Sur les quelque 1600 cratères de la Lune avec des noms de scientifiques, seulement 32 portent le nom d’une femme. Je parle de chacune d’entre elles, de Hypatie, l’une des premières scientifiques grecques, jusqu’à Marie Curie.

Une citation de :Eric Laflamme

Un jeu accessible

Bien qu’il puisse sembler intimidant d’aborder des concepts de physique, le professeur se veut rassurant : son jeu s’adresse aux personnes curieuses qui s’intéressent aux casse-tête, ou encore aux jeunes de cinquième secondaire ou aux étudiants et étudiantes en formation préuniversitaire.

Je ne voulais pas que ça ait l’air d’un mur d’équations. Je vulgarise les concepts en m’inspirant des tutoriels Ikea, insiste-t-il.

Des indices ont également été ajoutés à chaque niveau du jeu afin d’aider les personnes à persévérer dans la quête.

Je souhaitais vraiment que les joueurs arrivent à aimer la physique, qu’ils trouvent ça intéressant et accessible.

Une citation de :Eric Laflamme

Afin de plaire au plus grand nombre, La remorqueuse de l’espace comporte trois modes : histoire, puzzle et niveaux débloqués. Ce dernier a été spécialement conçu pour les enseignants et enseignantes qui voudraient l’inclure à leur cursus scolaire afin de donner des exercices à leurs élèves.

Un projet mené à bout de bras

Avant de sauter à pieds joints dans une maîtrise en biophysique, le jeune Eric Laflamme souhaitait étudier l’astrophysique. Revoir l’histoire de la conquête de l’espace à travers un jeu sur la physique allait de soi pour lui.

Mais avant tout, il a été guidé par sa passion de l’enseignement et son amour des jeux vidéo.

Je suis allé à fond dans mon rêve de professeur de physique, qui était de rendre la physique amusante.

Une citation de :Eric Laflamme

Ses connaissances en physique lui ont d’ailleurs permis d’avoir une certaine base en programmation, selon lui. Mais comme il n’aime pas faire les choses à moitié, il a étendu sa démarche en suivant des cours en design de tableaux pour les jeux vidéo (level design).

Du marketing à la programmation, le professeur de physique signe pratiquement seul La remorqueuse de l’espace.

Il a notamment sollicité l’aide d’une étudiante en modélisation 3D pour brosser le visuel de son jeu, et a fait affaire avec l’entreprise montréalaise Sweet Baby, qui se spécialise dans le scénario de jeu vidéo.

Une poignée de ses étudiants et étudiantes lui ont aussi donné un coup de main en testant le jeu pour offrir leurs commentaires.

Une suite prévue?

Eric Laflamme n’en est pas à sa première réalisation récréo-éducative, et ce ne sera pas sa dernière non plus.

Il y a une dizaine d’années, il a lancé Modappi, une plateforme éducative avec des exercices autocorrigés. L’outil est toutefois tombé à plat avec la mort de Flash au début de l’année. Cette réalisation lui a tout de même permis de financer lui-même la création de son jeu de physique.

Portrait d'Eric Laflamme avec un chandail rouge qui sourit à la caméra.

Avec son jeu, Eric Laflamme espère stimuler les neurones des joueurs et joueuses.

Photo : Gracieuseté : Eric Laflamme

L’enseignant rêve de voir son jeu vidéo être adopté par le plus de profs possible. Mais pour lui, ses efforts seront récompensés seulement lorsqu’il aura vu un engouement de la part des jeunes.

D’ici là, il poursuit sa formation en jeu vidéo et commence déjà à penser à un prochain titre, qui pourrait être une suite pour La remorqueuse de l’espace, ou qui pourrait aussi aborder un autre thème, comme l’électronique.

Le jeu La remorqueuse de l’espace est offert sur Steam (Nouvelle fenêtre) à compter du 29 juillet 2021.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !