•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un rare spermophile noir a été repéré dans la zone alpine de Banff

Spermophile noir du Columbia à Banff.

Brian Keating, un naturaliste de Calgary, a aperçu un spermophile noir du Columbia lorsqu’il faisait une randonnée dans les prés Sunshine à Banff.

Photo : Brian Keating

Radio-Canada

Brian Keating, un naturaliste de Calgary, a aperçu un spermophile du Columbia noir, un petit écureuil terrestre, en faisant une randonnée dans le secteur des prés Sunshine, à Banff. Cela peut sembler banal, un simple écureuil noir comme il y en a des centaines à Calgary, mais c'est très rare, explique-t-il.

Brian Keating explique que les écureuils citadins sont en fait des écureuils gris de l’Est qui ont une maladie génétique appelée mélanisme.

Le mélanisme, causé par un développement excessif de la mélanine dans la peau, est l'opposé de l'albinisme et du leucisme, deux maladies qui rendent les animaux blancs en raison d'un manque de mélanine.

Chez les mammifères, l'albinisme se produit 1 fois sur 10 000 naissances. Le mélanisme étant encore plus rare, pour un naturaliste, voir un spermophile du Columbia atteint de cette maladie est un événement intéressant. Il pourrait s'agir d'une première à Banff.

Le mélanisme constitue un avantage pour certaines espèces, selon le naturaliste. Or, la mutation génétique n’est pas très avantageuse pour le spermophile, puisque ce n’est pas un animal nocturne, indique M. Keating. Il est plus difficile pour lui de se camoufler dans le décor des rochers, d’herbes de montagne et d’arbustes, ce qui en fait une proie plus vulnérable.

M. Keating demande d'ailleurs à ceux qui ont croisé un spermophile du Columbia noir dans les montagnes ou un spermophile de Richardson noir dans les prairies et qui l'ont pris en photo de communiquer avec lui (Nouvelle fenêtre).

À partir des informations de Sarah Moore

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !