•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le NPD réclame des cliniques de vaccination durant les matchs des Roughriders

Un homme tout de vert vêtu, un large sourire aux lèvres. (archives)

L'Autorité de santé de la Saskatchewan procède à un tirage de 3000 billets pour ses employés doublement vaccinés. (archives)

Photo : Johany Jutras

Olivier Daoust

Le chef du Nouveau Parti démocratique de la Saskatchewan, Ryan Meili, demande que des cliniques mobiles soient installées près du stade Mosaic de Regina afin que les partisans des Roughriders puissent y être vaccinés avant les matchs à domicile.

Nous pensons que les matchs des Roughriders devraient être exempts de COVID-19. Il est clair que l’Autorité de santé de la Saskatchewan (SHA) est d'accord avec nous. Il est clair que les amateurs sont d'accord avec nous, avec la quantité de billets encore disponibles pour la première partie de l’équipe depuis 2019, dit M. Meili dans un communiqué.

M. Meili fait remarquer que la SHA organise un tirage de 3000 billets pour ses employés doublement vaccinés afin de voir les Roughriders le 6 août contre les Lions de la Colombie-Britannique.

Un travail à moitié fait

Le chef de l’opposition officielle critique la décision du premier ministre Scott Moe de laisser les partisans des Roughriders libres de se présenter aux rencontres sans être vaccinés.

Scott Moe a décidé de se taper dans le dos pour un travail à moitié fait. Il est temps d'agir sérieusement pour franchir la dernière ligne droite et atteindre une véritable immunité collective dans notre province, indique-t-il.

Mardi, la Saskatchewan a enregistré le nombre de doses administrées le plus bas depuis plus d'un mois, soit 1933 doses. De ce nombre, 75 % étaient des deuxièmes doses.

Ryan Meili s’inquiète également de la possibilité d'une quatrième vague pointant à l’horizon.

Le variant Delta est plus résistant et est devenu la souche dominante dans une grande partie du monde. Il est plus important que jamais que le déploiement du vaccin soit ciblé et efficace, ajoute-t-il.

Ryan Meili souhaite que le modèle albertain soit introduit dans la province. En effet, l’Alberta autorise la vaccination de tous les jeunes nés en 2009, et pas seulement à ceux qui ont 12 ans.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !