•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le futur service de garderies à 10 $ réjouit des parents à l'Î.-P.-É.

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, de passage au Carrefour de l’Isle-Saint-Jean, le 27 juillet 2021.

L’entente conclue par Ottawa et le gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard établit que ces frais seront réduits de moitié d’ici la fin de 2022 et arriveront à 10 $ à la fin de 2024.

Photo : Radio-Canada / Julien Lecacheur

L’annonce de la création de places de garderie à 10 $ par jour à l’Île-du-Prince-Édouard fait des heureux, notamment chez des parents et des organismes de défense des droits des femmes.

Julie Delmaire est la mère de la petite Arielle âgée d’un an. Elle attend des jumelles en octobre prochain.

La réduction des frais de garderie annoncée mardi lui permettra d’économiser environ 1000 $ par mois, lorsque ses trois enfants seront à la garderie.

C’est sûr que je suis vraiment contente! J’étais tellement soulagée, car quand je retournerai au travail, les trois [enfants] seront encore à la pouponnière […] ce qui ferait 2040 $ dollars par mois.

Une citation de :Julie Delmaire

L’argent économisé par la famille servira à autre chose, souligne Julie Delmaire.

On va garder ça pour d’autres activités familiales […] Avec trois enfants, il ne faut pas rester à l’intérieur, il faut bouger, ajoute-t-elle avec un grand sourire.

Julie Delmaire et sa fille Arielle dans ses bras.

Julie Delmaire et sa fille Arielle. La fillette fréquente le centre éducatif Pomme et Rinette, au Centre scolaire communautaire Évangéline, à l'Île-du-Prince-Édouard.

Photo : Gracieuseté Julie Delmaire

Une entente conclue par Ottawa et par le gouvernement de l’île établit que ces frais seront réduits de moitié d’ici la fin de 2022 et qu'ils arriveront à 10 $ à la fin de 2024.

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, et son homologue provincial, Dennis King, en ont fait l'annonce, mardi.

À l’heure actuelle, les frais de garde à l'Île-du-Prince-Édouard varient de 27 $ à 34 $ par jour, selon le gouvernement provincial.

Les deux ordres de gouvernement se sont aussi engagés à créer 450 places de plus en garderie dans la province d’ici deux ans.

Justin Trudeau joue avec un jeune enfant dans une garderie.

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, était au Carrefour de l’Isle-Saint-Jean, à l’Île-du-Prince-Édouard, mardi.

Photo : Radio-Canada / Julien Lecacheur

Plus d’occasions pour les femmes

La directrice générale du Comité consultatif sur la situation de la femme de l’Île-du-Prince-Édouard, Jane Ledwell, rappelle que la réduction des frais de garde bénéficiera principalement aux mères de la province.

Ce sont encore les femmes qui assurent le plus lourd fardeau de la garde des enfants dans les familles, même si ce fardeau devient de plus en plus égal entre les sexes, explique-t-elle.

Jane Ledwell.

Jane Ledwell, directrice générale du Conseil consultatif sur la condition de la femme de l'Île-du-Prince-Édouard.

Photo : Radio-Canada / Elisa Serret

Jane Ledwell souhaite aussi qu’un meilleur accès aux garderies permette aux femmes de s’épanouir davantage sur le marché du travail, surtout pour celles ayant un faible revenu.

Les services de garde d’enfants contribueront à la vie des femmes en leur permettant de rester en contact avec le marché du travail et de construire en même temps leur carrière et leur famille.

Une citation de :Jane Ledwell, directrice générale du Comité consultatif sur la situation de la femme de l’Île-du-Prince-Édouard

La directrice générale du comité souligne que la réduction des frais de garde rendra ce service plus accessible aux différentes classes sociales, notamment aux familles monoparentales qui sont souvent dirigées par des femmes, souligne-t-elle.

À l’Île-du-Prince-Édouard, nous voyons beaucoup de femmes qui travaillent à temps partiel et souvent à un faible salaire […] donc, elles ne gagnent pas assez d’argent pour faire garder leurs enfants, précise Jane Ledwell.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !