•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un éclat métallique projeté d’un feu a causé la mort de Myla Lepage-Babin

La façade de l'hôpital de Maria.

L'hôpital de Maria, en Gaspésie

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Myla Lepage Babin, 27 ans, de Caplan, est décédée à la suite d’une exsanguination consécutive à un traumatisme à la gorge causé par un fragment de métal. Il provenait d’un contenant d’aérosol sous pression qui a explosé dans un feu de camp. Il s’agit d’un décès accidentel selon les conclusions du coroner Jean-Pierre Chamberland.

Le décès de la femme est survenu le 25 avril.

Dans le rapport, on peut lire que Mme Lepage-Babin faisait du ménage dans la cour arrière de son domicile avec son conjoint.

Celle-ci avait allumé un feu de camp pour brûler des déchets. Elle l’entretenait avec des branches et divers détritus.

Elle avait aussi décidé de faire brûler le contenu d’une grosse poubelle où se trouvaient divers détritus et débris de construction.

Mme Lepage-Babin aurait mis le contenu de la poubelle dans le feu et la bombonne métallique de mousse isolante sous pression s’y serait retrouvée.

Ce contenant métallique de mousse isolante à faible expansion avait été utilisé pour les rénovations de la résidence dans les mois avant l’incident. La chaleur du feu l’aurait fait exploser et des fragments ont été propulsés en direction de Mme Lepage-Babin, explique le coroner.

Vers 13 h 45, alors que le conjoint de la victime était occupé dans le garage, il a entendu une explosion.

Il a trouvé sa conjointe blessée par un éclat métallique projeté sur sa gorge. Comme elle ne se trouvait qu’à quelques mètres du feu, la coupure a entraîné un saignement très abondant.

L’intervention d’urgence de sa mère, qui est première répondante pour la Municipalité de Caplan, et les tentatives de réanimation effectuées par les ambulanciers et plus tard, celles des urgentologues à l’hôpital, n’ont pu la sauver. Son décès a été constaté à 15 h 26.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.