•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tramway Aylmer-Ottawa : le maire de Gatineau optimiste pour une annonce prochaine

Une prévisualisation du secteur du centre-ville de Hull avec le circuit du tramway.

L'option d'un tracé 100% sur rails est l'option privilégiée dans le cadre du projet de tramway reliant l'ouest de la ville de Gatineau au centre-ville d'Ottawa.

Photo : photo de courtoisie

Radio-Canada

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, affirme que des développements sont bientôt à venir dans le dossier du tramway prévu dans l’ouest de la ville.

À l’émission Les matins d’ici, mercredi, il a indiqué qu’un travail assez intense dans ce dossier se déroulait actuellement dans les bureaux de la ministre fédérale de l'Infrastructure et des Collectivités, Catherine McKenna, ainsi que ceux du ministre québécois des Transports, François Bonnardel.

Le maire gatinois estime que les deux ordres de gouvernement se rapprocheraient même d’une entente finale.

Le maire est optimiste quant à une annonce prochaine sur une entente de financement sur le partage des coûts du tramway qui relierait le secteur Aylmer à la ville d’Ottawa, précise par courriel son cabinet. En ce qui concerne l’échéancier, nul ne le sait, mais nous espérons une annonce prochaine.

Une carte indiquant le tracé privilégié pour le projet de tramway reliant l'ouest de la ville de Gatineau au centre-ville d'Ottawa.

Le tracé privilégié de la boucle entre Aylmer et Ottawa prévoit un passage vers le centre-ville de Gatineau par le boulevard des Allumettières et le boulevard Wilfrid-Lavigne.

Photo : Radio-Canada

Le projet de tramway, qui relierait le secteur d'Aylmer à Ottawa, est en cours de développement, dans le but d'être opérationnel d’ici 2031. Le coût est estimé à plus de 3 milliards de dollars.

Le gouvernement du Québec a déjà annoncé qu’il financerait le projet jusqu’à hauteur de 60 %. Pour sa part, le gouvernement fédéral a donné son accord de principe, en plus d’avoir participé à la création d’un bureau de projet.

En entrevue, Maxime Pedneaud-Jobin a réitéré son désir de voir du financement accordé au projet de tramway d’ici le déclenchement des prochaines élections fédérales.

Ce qui me donne confiance dans tous les scénarios, c’est qu’on est tellement avancés. On a fait des choses qu’on n’a jamais faites, notamment concevoir un projet ensemble, les deux villes. J’ai confiance que ça va voir le jour quoi qu’il arrive.

Une citation de :Maxime Pedneaud-Jobin, maire de Gatineau

On ne sait pas c’est quoi le résultat d’une campagne [électorale]. Et des dossiers qui sont retardés de six ou sept mois, quand c’est un dossier de 3 milliards, bien les six ou sept mois finissent par coûter de l’argent aux contribuables, a précisé le maire. J’aimerais mieux qu’on puisse ficeler le financement à court terme, mais je sens vraiment que les deux gouvernements ne sont pas loin d’une entente finale.

De son côté, le cabinet du ministre québécois des Transports François Bonnardel a soutenu que les confirmations du financement qu'assurera le fédéral se font attendre.

Nous avons fait plusieurs représentations à cette fin et nous souhaitons un signal positif le plus rapidement possible afin que ce projet aille de l’avant, a-t-on fait valoir par courriel.

La fin d’un mandat

À l’approche de la fin de son mandat en tant que maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin dit ressentir [que] c’est le début de quelque chose d’autre. Ça, il y a quelque chose d’un peu excitant de savoir, c’est de découvrir où je m’en vais.

Le maire de Gatineau, qui a annoncé en début d’année qu’il ne briguerait pas un prochain mandat aux élections municipales en novembre 2021, se dit assez fier du travail qui a été accompli au cours de sa présence à la mairie.

Les huit dernières années de M. Pedneaud-Jobin à la Ville de Gatineau ont été marquées par plusieurs événements et dossiers notables. Inondations, tornade et dossiers politiques ont tous fait partie du lot.

Le Centre Slush Puppie, le tramway, l’accès au logement et l’environnement font aussi partie des dossiers qu’il juge d’envergure lors de son mandat. On n’a pas manqué de gros dossiers, a renchéri le maire.

On nous reconnaît, on parle de nous au national, on est comme un peu sortis de l’ombre. Comme gars de Buckingham, comme gars de l’Outaouais et de Gatineau, c’est quelque chose qui me préoccupait depuis longtemps.

Une citation de :Maxime Pedneaud-Jobin, maire de Gatineau

Questionné au sujet de sa grande fierté en tant que maire, il ajoute : on parle de Gatineau comme jamais auparavant. Je pense qu’on a pris la place qu’on aurait dû occuper depuis longtemps, a-t-il conclu.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !