•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vers plus de services pour les personnes souffrant de problèmes cardiovasculaires

Un tapis de marche et un écran d'ordinateur dans une salle de consultation.

Le Centre cardiovasculaire de la Mauricie est situé sur le boulevard Gene-H.Gruger, à Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Un peu plus d’un an après son ouverture, le Centre cardiovasculaire de la Mauricie souhaite déjà agrandir ses locaux. Cette clinique, située à Trois-Rivières, offre un espace d'entraînement supervisé aux personnes atteintes de maladies cardiaques.

Le centre abrite déjà une petite salle d’entraînement, mais la direction aimerait avoir plus d’espace, afin de traiter plus de gens dès 2022. Il s’agit d’une clinique privée qui offre des services remboursés par la Régie de l'assurance maladie du Québec (RAMQ).

Le centre accueille notamment des patients qui ont subi un infarctus ou une insuffisance cardiaque. Le cardiologue au Centre cardiovasculaire de la Mauricie, le Dr Ying Tung Sia, affirme que l'objectif est d’éviter que les patients ne subissent d’autres épisodes du même genre.

La clinique se caractérise par son approche interdisciplinaire qui comprend des consultations avec des cardiologues, mais aussi avec des kinésiologues.

On peut toujours donner des médicaments, les médicaments c’est comme une béquille, mais si on est capable d’améliorer la capacité physique, sans ajouter des médicaments, c’est encore mieux, affirme le Dr Yung Tung Sia.

Une salle avec un tapis de course, un ballon et autres objets d'entraînement.

Le Centre cardiovasculaire de la Mauricie, situé à Trois-Rivières, souhaite avoir une plus grande salle d'entraînement.

Photo : Radio-Canada

La directrice générale de l’Association des cardiaques de la Mauricie, France Marquis, se réjouit de ce projet d’agrandissement. C’est certain qu’avoir une autre salle d’entraînement supervisée, c’est tant mieux, dit-elle.

Afin de récolter des fonds pour ce projet d’agrandissement et de sensibiliser la population à la santé cardiovasculaire, le Centre va ouvrir ses portes au public le 11 septembre prochain.

Les citoyens pourront rencontrer des cardiologues, des pharmaciens et des infirmières pour obtenir des conseils. De plus, les visiteurs qui auront réservé leur place à l’avance pourront obtenir gratuitement un bilan cardiovasculaire.

Avec les informations de Flavie Sauvageau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !