•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des festivals voient grand avec la levée imminente des restrictions sanitaires

Une foule en liesse brandit des drapeaux acadiens

Le Festival acadien de poésie revient en force en 2021, avec l'ajout de spectacles et même du Tintamarre.

Photo : Gouvernement du Nouveau-Brunswick

Radio-Canada

Il ne reste que quelques jours avant la levée des mesures sanitaires au Nouveau-Brunswick, ce qui facilite l'organisation d’événements, pour le plus grand bonheur du monde culturel.

La phase verte, c'est-à-dire le retour à la normale, est prévue pour le 31 juillet dans la province. Il n'y aura plus de restrictions aux frontières provinciales du Nouveau-Brunswick et le port du masque en public ne sera plus obligatoire.

Jonathan Roy interviewé devant le Centre culturel de Caraquet.

Jonathan Roy, directeur général et artistique du Festival acadien de poésie, se réjouit du passage à la phase verte.

Photo : Radio-Canada

Le directeur général et artistique du Festival acadien de poésie Jonathan Roy s'en réjouit. Même dans les prévisions les plus optimistes, on ne pensait pas qu’on serait en phase verte au moment du festival, souligne-t-il.

Le Festival acadien de poésie se déroule à Caraquet du 29 juillet au 1er août.

Les deux premières journées du festival, on va devoir maintenir les consignes de distanciation et de port de masque, puis on va transitionner comme tout le monde le 31.

Une citation de :Jonathan Roy, directeur général et artistique du Festival acadien de poésie

Avec la levée des restrictions, le festival pourra mettre à vendre plus de billets. La phase verte va surtout faciliter la vie des organisateurs.

Ça allège beaucoup la tâche et je pense que ça va alléger aussi l'expérience pour les artistes participants et pour le public, d'enlever un peu cette chape de plomb depuis un an et demi, affirme M. Roy.

Le retour du Tintamarre

Du côté du Festival acadien de Caraquet, qui doit avoir lieu du 7 au 15 août, la phase verte change aussi la donne.

On va pouvoir mettre un plus grand nombre de personnes. Il y a des spectacles qui n'auraient pas pu se faire avec la distanciation.

Une citation de :Paul Marcel Albert, président du conseil d'administration du Festival acadien de Caraquet

Mais surtout, la phase verte permet le retour d'un des plus importants événements de la vie culturelle acadienne : le tintamarre. Et ça va être un tintamarre sous un format traditionnel, déclare Paul Marcel Albert.

Paul Marcel Albert interviewé dans la rue.

Le président du Festival acadien de Caraquet, Paul Marcel Albert, estime que plus de places seront disponibles.

Photo : Radio-Canada

M. Albert ajoute que la COVID-19 pourrait rester en toile de fond malgré tout. Il se demande s’il y aura beaucoup de gens présents sur place ou, au contraire, s’ils seront plutôt craintifs de rejoindre une grande foule.

Selon lui, l'événement va toutefois garder sa magie. « Ça va faire un an et demi que le monde ne s'est pas vu. Je pense que le tintamarre va être un gros câlin. »

Une grande foule dans la rue brandit des drapeaux acadiens.

Paul Marcel Albert estime que le tintamarre est comme le deuxième Noël de la population acadienne (archives).

Photo : Radio-Canada

Au final, la phase verte redonne un peu de couleur à ce qui a manqué pendant la pandémie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !