•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

En « sécheresse extrême », Morden, au Manitoba, restreint l’utilisation de l’eau

Sol terreux craqué par la sécheresse.

La sécheresse est inquiétante dans la ville de Morden, située dans le sud du Manitoba, près de la frontière américaine.

Photo : Radio-Canada / Rick Bremness

Radio-Canada

La Ville de Morden, au sud de Winnipeg, a déclaré mardi l’état de « sécheresse extrême » et demande aux résidents et aux commerces de réduire leur utilisation de l’eau.

La source d’eau de la Ville, le lac Minnewasta, affiche un niveau d’eau qui se situe à 2,7 mètres en dessous de la normale.

Le sud du Manitoba ainsi que la région d’Entre-les-Lacs souffrent de conditions de sécheresse depuis plusieurs mois. La semaine dernière, le maire de Morden a indiqué que des restrictions sur l’utilisation de l’eau étaient probables.

Mardi, la petite ville a annoncé qu’elle souhaite réduire son utilisation d'eau de 30 %. Morden demande aux résidents et à tous les commerces de volontairement réduire leur consommation d’eau, et certains secteurs d'activité font maintenant l’objet de restrictions obligatoires.

Les commerces industriels ne sont pas autorisés à utiliser de l’eau pour des raisons non essentielles et doivent en maintenir l'utilisation à 80 % de leur consommation habituelle.

Arroser les potagers un jour par semaine

Il est interdit d’arroser la pelouse et il est seulement permis d’arroser des potagers un jour par semaine. Il est aussi interdit de remplir des piscines et d’utiliser des jeux d’eau.

Les résidents ne peuvent pas laver leur voiture à leur domicile et les lave-autos commerciaux doivent réduire leur consommation d’eau de 20 %.

Il est, par ailleurs, interdit d’utiliser de l’eau de la Ville pour arroser ou irriguer des cultures, et certaines restrictions touchent le secteur de la construction.

Les restaurants et les hôtels doivent apposer des affiches concernant l’utilisation de l’eau et en servir seulement lorsque les clients le réclament.

La Coopérative d'eau de la vallée de la Pembina, dont Morden est l’une des municipalités membres, a tenu une réunion d’urgence mardi portant sur la sécheresse dans le secteur. Les responsables doivent fournir plus d'information à ce sujet mercredi.

Au début du mois de juin, la coopérative indiquait que ses usines de traitement de l’eau tournaient à plein régime, mais que la demande d’eau dans la région était trop importante.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !