•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Garderies à 10 $ : l’Île-du-Prince-Édouard conclut une entente avec Ottawa

Justin Trudeau joue avec un jeune enfant dans une garderie.

Le premier ministre du Canada Justin Trudeau était au Carrefour de l’Isle-Saint-Jean, à l’Île-du-Prince-Édouard, mardi.

Photo : Radio-Canada / Julien Lecacheur

Radio-Canada

À l’Île-du-Prince-Édouard, une entente avec le fédéral a été annoncée mardi pour la création de places en garderie à 10 $ par jour d’ici 2024.

Il est prévu que les frais de garde, qui s’élèvent présentement à 34 $ par jour, diminueront de moitié d’ici la fin de l’année prochaine et qu’ils seront réduits à 10 $ par jour d’ici la fin de 2024.

Pour y arriver, le gouvernement fédéral injectera près de 125 millions de dollars.

Avec cet argent, l’Île-du-Prince-Édouard créera 452 places de plus en garderie d’ici deux ans.

Les éducatrices verront leurs salaires augmenter jusqu’à quatre dollars de plus l’heure, dès le mois d’octobre.

Visite de Trudeau

Le premier ministre du Canada et chef du Parti libéral, Justin Trudeau, était en tournée dans les provinces maritimes mardi. Il a fait l’annonce de l’accord aux côtés du premier ministre de l'Île, Dennis King, à Charlottetown, en fin d'après-midi.

Justin Trudeau se réjouit de voir une autre province, après la Colombie-Britannique, la Nouvelle-Écosse et le territoire du Yukon joindre son plan national. L’ambition et la présence et l’engagement du premier ministre King sur cette question-là, je ne suis pas surpris que l’Île-du-Prince-Édouard soit le premier à signer cette entente-là, a-t-il déclaré.

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, de passage au Carrefour de l’Isle-Saint-Jean, le 27 juillet 2021.

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, de passage au Carrefour de l’Isle-Saint-Jean, le 27 juillet 2021.

Photo : Radio-Canada / Julien Lecacheur

Dans les garderies, l’ambiance était à la fête. C’est incroyable qu’ils vont mettre cette valeur-là dans la profession de la petite enfance, indique la directrice générale de l’Association des centres de la petite enfance francophones de l’Île-du-Prince-Édouard, Kathleen Couture. Cette dernière se bat depuis 35 ans pour développer et améliorer ce secteur.

Ailleurs en Atlantique

D’autres provinces poursuivent leurs négociations avec le gouvernement fédéral pour mettre en place le programme des garderies à 10 $ par jour. Et si certaines se déroulent bien, d’autres semblent plus compliquées, à commencer par le Nouveau-Brunswick où le gouvernement conservateur s’est montré réticent à adopter le programme de Justin Trudeau.

De son côté, la Nouvelle-Écosse est devenue, à la mi-juillet, la deuxième province à signer l’accord, lui permettant de recevoir 605 millions de dollars d’Ottawa pour réduire les frais de services de garde à 10 $ par jour d’ici cinq ans.

D’après le reportage de Julien Lecacheur et des informations de La presse Canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !