•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des Australiens en renfort pour combattre les feux de forêt en C.-B.

Un nuage de fumée provenant d'une forêt.

Le brasier de White Rock Lake le mardi 27 juillet. Sa superficie est maintenant estimée à 179 000 hectares.

Photo : BC Wildfire Service

Radio-Canada

Un contingent de 34 pompiers australiens doit arriver mardi en Colombie-Britannique. Ils prêteront main-forte aux équipes sur le terrain qui combattent quelque 250 feux de forêt actifs dans la province.

Ils seront bientôt 3558 : des pompiers et autres combattants du feu de la Colombie-Britannique, de plusieurs autres provinces, de l’armée canadienne ou encore de l'étranger, dont 135 pompiers du Mexique et de l’Australie.

Nous continuerons de faire appel à des ressources nationales et internationales pour la lutte contre les feux de forêt, indique le directeur des opérations de BC Wildfire, Rob Schweitzer. Il souligne l’apport de ces professionnels du feu venu d’ailleurs pour aider à maîtriser ce qui se révèle être une saison des feux sans pareil.

En fin d'après-midi mardi, 253 brasiers brûlaient dans la province. Parmi ceux-ci, 38 feux de forêt considérés d'intérêt tiennent en haleine l’aide arrivée sur place.

Cent pompiers québécois arrivés la semaine dernière ont été affectés dans la région de Kamloops où ils tentent de maîtriser les flammes des brasiers de Brenda Creek, de White Rock Lake ou encore de Thomas Creek.

Dès le mercredi, la première équipe de 90 personnes des forces armées canadiennes viendront leur prêter main-forte pour combattre le brasier de Thomas Creek dont la superficie est actuellement estimée à 7200 hectares.

Rectificatif : Une version précédente de ce texte disait à tort que le feu faisait 72 790 hectares, plutôt que 7200 hectares.

Des dizaines de pompiers du Mexique ont quant à eux été affectés dans le sud de l’Okanagan.

Des personnes marchent devant un avion.

Des pompiers du Mexique traversent le tarmac après leur arrivée sur un vol nolisé à Abbotsford, en Colombie-Britannique, le samedi 24 juillet 2021. Cent un pompiers mexicains sont à l'oeuvre dans la province.

Photo : The Canadian Press / DARRYL DYCK

Rob Schweitzer indique toutefois que le nombre d'incendies quotidiens a légèrement diminué principalement en raison du peu d'éclairs qui ont frappé dernièrement dans la province, ce qu’il considère être une bonne nouvelle.Respecter les ordres d'évacuation en vigueur

Au total, 61 ordres d'évacuation sont en vigueur pour 3713 propriétés à travers la Colombie-Britannique. Depuis lundi, les habitants de 547 propriétés ont pu retourner chez eux.

Entre autres, l’ordre d'évacuation pour le brasier de Big Stick Lake a été rétrogradé en une alerte. De même pour 7 propriétés situées près de Barnes Lake à l’est d’Ashcroft.

Le nombre de propriétés sous alerte d’évacuation a augmenté : les habitants de 18 234 résidences sont désormais sur le qui-vive.

Le directeur des opérations de BC Wildfire, Rob Schweitzer, implore la population de respecter les ordres d’évacuations émis ainsi que les heures de départ.

Récemment, plusieurs personnes ont refusé de quitter leur résidence ce qui pose des défis pour les équipes sur le terrain. Les efforts opérationnels ont été détournés, y compris les hélicoptères et les avions, pour soutenir les personnes piégées par le feu.

Il ajoute que des personnes sont mortes ailleurs au pays après avoir fait fi des ordres d'évacuation.

Rob Schweitzer souligne que les pompiers ont besoin de la coopération et du soutien du public.

Veuillez tenir compte de ces avertissements. Respectez ces horaires afin de garantir la sécurité de chacun tout au long de cette saison des incendies.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !