•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une troisième dose d'AstraZeneca pour les voyageurs saskatchewanais à l’étranger?

Le ministre de la Santé de la Saskatchewan, Paul Merriman. (archives)

Paul Merriman rappelle que les vaccins offerts lors de la période de vaccination ne sont pas remis en question. (archives)

Photo : La Presse canadienne / Michael Bell

Radio-Canada

Les personnes vaccinées en Saskatchewan qui souhaitent effectuer un voyage à l’étranger pourraient recevoir une troisième dose du vaccin AstraZeneca.

Certains pays ne reconnaissent pas le mélange entre une dose d'AstraZeneca avec un autre vaccin, ni deux doses du vaccin AstraZeneca. Par conséquent, la province envisage d'offrir une troisième dose à ces personnes uniquement.

Mardi, le ministre provincial de la Santé, Paul Merriman, a dit étudier cette option, précisant que cela ne serait pas nécessaire pour les voyages à l’intérieur du pays.

Ce sont les paramètres d'autres pays, et nous n'avons aucune influence là-dessus.

Une citation de :Paul Merriman, ministre de la Santé de la Saskatchewan

Le ministre a ajouté que le médecin hygiéniste en chef de la Saskatchewan, Saqib Sahab, étudie la question dans le but de formuler une recommandation sur la nécessité d'une troisième dose d'AstraZeneca.

Aucune crainte sur l’efficacité des vaccins

Paul Merriman a ajouté que la province attend toujours les directives des organismes nationaux de santé pour savoir si une troisième dose d'AstraZeneca serait recommandée pour les voyages à l'étranger. Malgré cela, le ministre rappelle que les vaccins offerts durant la campagne de vaccination ne sont pas remis en question.

Que vous ayez reçu le vaccin AstraZeneca, Moderna ou Pfizer, ou une combinaison de ces trois vaccins, votre niveau de protection reste le même.

Une citation de :Paul Merriman, ministre provincial de la Santé

Le vaccin d'AstraZeneca n'est plus proposé aux Saskatchewanais.

Apportez le vaccin au public, et non le contraire

L'annonce de l'Autorité de santé de la Saskatchewan de modifier sa stratégie de campagne de vaccination a été vue d’un bon œil dans le milieu médical. Plutôt que d’attendre que les gens viennent au vaccin, il faut amener le vaccin aux gens, a résumé l’épidémiologiste de l’Université de la Saskatchewan Nazeem Muhajarine.

En ce moment, la vaccination a vraiment ralenti. C’est mieux de redistribuer les ressources et le personnel que nous avons dans ces cliniques mobiles, a jouté l’épidémiologiste.

Cette approche sera bénéfique pour aller chercher les plus jeunes générations, selon Sheila Anderson, la directrice de la vaccination de l’Autorité de la santé de la Saskatchewan. Les jeunes se font moins vacciner. Donc, on veut faciliter l’accès au vaccin. Il y a trois points importants : la confiance, le service et l’accessibilité, a-t-elle mentionné.

La nouvelle stratégie de vaccination entrera en vigueur le 8 août. Les pharmacies saskatchewanaises continueront à proposer la vaccination sur rendez-vous.

Avec les explications de Jean-Baptiste Demouy et Alexander Quon

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !