•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le surplus de poids en légère hausse au Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2004 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

14,9 % des Canadiens souffraient d'obésité en 2003. Toutefois, les jeunes sont de plus en plus affectés: 19,5 % des jeunes Canadiens faisaient de l'embonpoint, en plus des 7,8 % qui étaient considérés obèses.

Selon une étude publiée mardi, l'obésité et l'embonpoint n'ont que légèrement augmenté depuis 2001 chez la population âgée de 18 ans et plus au Canada.

Dans l'ensemble du pays, 14,9 % des Canadiens souffraient d'obésité en 2003 (14,1 % en 2001):

  • 33,3 % étaient considérés comme ayant un excédent de poids (32,4 % en 2001);
  • 46,7 % avaient un poids acceptable;
  • 2,6 % étaient de poids insuffisant.
  • Les cas d'embonpoint demeurent plus fréquents dans le groupe d'âge des 45 à 64 ans.

    Menée par le gouvernement fédéral tous les deux ans, l'Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes (ESCC) est la plus vaste étude portant sur la santé des Canadiens. Plus de 135 000 personnes ont eu à répondre à différentes questions, allant de leurs habitudes de consommation d'alcool et de tabac jusqu'à leur accès aux soins de santé.

    Ces données sont fondées sur l'indice de masse corporelle (IMC), une norme mondiale reconnue qui se base sur le poids et de la taille d'une personne pour calculer sa proportion totale de tissus adipeux. L'IMC est utilisé pour l'évaluation des risques en matière de santé associés à l'insuffisance pondérale, à l'embonpoint et à l'obésité.

    Le surplus de poids affecte les jeunes

    L'étude révèle aussi qu'en 2003, 19,5 % des jeunes Canadiens faisaient de l'embonpoint, un chiffre qui s'ajoute aux 7,8 % de jeunes qui étaient obèses. Les « baby boomers » sont aux prises avec le même problème, alors que 37,9 % d'entre eux font de l'embonpoint et 18,5 % sont obèses.

    Selon les spécialistes, les problèmes de santé causés par l'embonpoint d'un nombre croissant de jeunes et de « baby boomers » risquent de contribuer à engorger davantage le système de soins de santé du Canada. De fait, les problèmes de santé causés par l'obésité ont remplacé ceux liés au tabagisme qui sévissaient il y a 30 ans, lorsque la moitié de la population fumait.

    En plus des problèmes relatifs au vieillissement de la population, les spécialistes estiment que le système de santé sera aussi pris d'assaut par une génération de jeunes qui vont développer beaucoup plus tôt dans leur vie des maladies comme le diabète et l'hypertension.

    Au cours des 20 dernières années, l'obésité a triplé chez les enfants. Influencés par la malbouffe et l'abondance de jeux vidéo, les jeunes Canadiens ne sont pas assez actifs, et les parents ont du mal à encourager l'activité physique chez leurs enfants.

    Ottawa est plus en santé

    L'enquête de Statistique Canada révèle aussi que 12,8 % des adultes qui vivent dans la région de Ottawa sont obèses - un taux plus bas que la moyenne nationale - soit 12,6 % des hommes et 13,0 % des femmes.

    Les chiffres sont toutefois moins reluisants du côté québécois, alors que 15,6 % des adultes vivant en Outaouais peuvent être considérés comme obèses, soit 14,6 % des hommes et 16,5 % des femmes.

    Commentaires fermés

    L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

    En cours de chargement...