•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Après 11 ans de travaux, les rénovations de la gare Union sont terminées

Le projet de construction, qui a débuté en 2010, a coûté 824 millions de dollars

Des escaliers mécaniques qui donne sur le nouveau hall de la gare Union.

Le nouveau hall de la gare Union, le Bay Concourse, est désormais ouvert au grand public.

Photo : Anne Marie Aikins/Metrolinx

Après une décennie de travaux, de nombreux retards et d’importants dépassements de coûts, les rénovations de la gare Union sont maintenant terminées, a annoncé le maire de Toronto.

La revitalisation de la gare Union est enfin finie, s’est exclamé John Tory, lors d’une conférence de presse à la cérémonie d’inauguration, mardi.

Le nouveau hall de la gare, le Bay Concourse, qui était aussi en pleine construction, est maintenant ouvert au public. En tout, le projet a coûté beaucoup plus cher que prévu, soit 824 millions de dollars, une hausse de 29 % par rapport au budget initial.

En bout de ligne, si on pense à ce que ceci nous rapportera en termes de transport et d’activité économique, je crois que c’est un bon investissement.

Une citation de :John Tory, maire de Toronto

Les rénovations avaient pour but non seulement de restaurer cette gare historique, qui a ouvert ses portes en août 1927, mais aussi de tripler l’espace consacré aux autobus et aux trains de banlieue GO. La gare comprend aussi de nouveaux espaces pour des boutiques, une nouvelle aire de restauration et deux nouveaux espaces de stationnement pour les vélos.

Le maire de Toronto, John Tory, à la gare Union.

Le maire de Toronto, John Tory, a assisté à la cérémonie d'inauguration à la gare Union, le 27 juillet 2021.

Photo : Radio-Canada

Le maire a reconnu qu’il y a eu bien des frustrations et des délais en raison de la complexité des travaux. Il se dit toutefois fier d’avoir pu préserver l’héritage de cet édifice et compléter le projet en continuant de desservir des clients.

C’est un plus gros investissement que nous pensions, mais ceux qui ont essayé de rénover des édifices historiques et d’y habiter en même temps vont comprendre à quel point c’est difficile, a ajouté la maire.

Des travaux de construction herculéens

Les travaux les plus importants ont été une excavation de plusieurs mètres sous le sol de la gare pour libérer de l'espace pour deux nouvelles zones de transit et des nouveaux espaces commerciaux au niveau inférieur.

Un rapport de la Ville, publié l’an dernier, affirmait que des problèmes de rendement de l’entrepreneur principal en construction, la condition de l’édifice et la pandémie de COVID-19 ont provoqué les nombreux retards. La construction avait commencé en 2010.

Le chef de la direction de Metrolinx, Phil Verster, affirme qu’il reste encore du travail à faire au cours de la prochaine décennie, entre autres la construction d'un quai partagé pour les services de VIA Rail et des trains GO. Ces changements permettraient de doubler le nombre de trains qui passent à la gare, selon lui.

Il n’est pas seulement question de faire passer plus de trains à la gare Union, mais aussi de permettre à plus de passagers de sortir sur nos quais, dans les halls de la gare, jusqu’à la ville et vers les services de la CTT et de VIA.

Une citation de :Phil Verster, chef de la direction, Metrolinx

Je ne veux pas que les gens s'alarment du fait que nous avons plus de travail à faire, mais nous avons plus de travail à faire, a-t-il déclaré.

La gare Union, au centre-ville de Toronto, avec la tour CN en arrière-plan.

La gare Union de Toronto pourra accueillir deux fois plus de trains d'ici dix ans.

Photo : Radio-Canada / MARIE-EVE LAPOINTE

Le maire Tory a ajouté lors du point de presse que la Commission des transports de Toronto aura probablement besoin d’un sérieux coup de main financier d’Ottawa et de la province puisque l’achalandage de ses autobus, ses tramways et ses métros risque de rester sous ses niveaux pré-pandémie pendant encore longtemps.

Il faudra sans doute une aide continue pendant plusieurs années alors que la fréquentation des transports en commun se redresse, dit-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !