•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Malgré tout, il y aura du jazz au Festival de jazz de la Saskatchewan

Le festival compte confondre les sceptiques.

Une vue en plongée sur le site du Festival de jazz de la Saskatchewan.

Le Festival de jazz de la Saskatchewan aura lieu du 7 au 15 août sur les berges de la rivière Saskatchewan Sud, à Saskatoon (archives).

Photo : SaskTel Saskatchewan Jazz Festival

Le Festival de jazz de la Saskatchewan, qui aura lieu du 7 au 15 août à Saskatoon, offrira une place de choix au jazz, malgré l’inclusion de plusieurs performances de groupes country, rock ou folk.

Plusieurs artistes avaient reproché au festival son manque de créateurs issus des minorités ou bien même de jazz sur sa scène principale, dans les jardins de l'hôtel Bessborough.

Cependant, mardi, le festival a annoncé 42 spectacles supplémentaires, tous gratuits.

Les formations jazz comme The Gillian Snider Sextet, le Saskatoon Jazz Orchestra et l’ensemble blues Dr. Don & the Black Mambas partageront la scène principale avec des groupes rock, country et folk, comme The Sheepdogs, Karli June, et Whitehorse.

La critique est bienvenue. Exiger du festival qu'il soit représentatif de la communauté est une bonne chose.

Une citation de :Kevin Tobin, directeur artistique du Festival de jazz de la Saskatchewan

Le directeur artistique du festival, Kevin Tobin, comprend les critiques formulées à propos de ses choix musicaux. Nous prenons ces commentaires au sérieux. C'est notre public qui nous demande de faire les choses différemment, nous sommes un événement communautaire, nous nous autoévaluons et essayons toujours de faire mieux, souligne-t-il.

Kevin Tobin indique que seulement 15% des artistes ayant soumis un dossier au festival ont proposé de la musique jazz.

Un phénomène répandu

La flûtiste jazz Marie-Véronique Bourque dit avoir observé plusieurs festivals jazz avec des têtes d’affiche qui ne sont pas des artistes jazz. Elle en déduit que c’est une façon pour ces festivals de s'assurer d’un plus grand public. Ça se voit de plus en plus dans les festivals de jazz, on veut rentabiliser un gros festival, note-t-elle.

Un triste phénomène pour les musiciens jazz, selon elle. On a de moins en moins d'opportunités pour jouer dans des festivals, déplore-t-elle.

Dans un festival country ou blues, on n’invitera pas les musiciens jazz, alors que dans les festivals jazz, on invite tous les autres à être présents. Alors c’est difficile de trouver sa place comme musicien jazz dans ce contexte, estime-t-elle.

Affirmant qu'il est de son devoir de faire la promotion du jazz , Marie-Véronique Bourque encourage les Saskatchewanais à profiter des spectacles du festival à partir du 7 août.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !