•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

3 jours de grèves supplémentaires à la Coopérative funéraire des Deux Rives

Des affiches sur lesquelles il est écrit « En grève bientôt » sont placardées sur une porte extérieure.

Une centaine d'employés sont en grève à travers les neuf centres funéraires de la coopérative.

Photo : Radio-Canada / Kassandra Nadeau-Lamarche

Les employés de la Coopérative funéraire des Deux Rives se retrouvent encore une fois en grève. Les négociations n’avancent pas suffisamment rapidement selon le syndicat.

Au total, 72 heures de débrayage ont été décrétées mardi matin. La grève prendra donc fin vendredi matin.

Selon la présidente du syndicat, Catherine Caron, les négociations pour la prochaine convention collective des employés achoppent déjà sur les conditions de travail. Il [l’employeur] maintient le refus sur toutes nos demandes et continue à maintenir des baisses de conditions de travail, explique la thanatologue.

Elle affirme que la journée de négociations de lundi s’est mal terminée, ce qui a poussé le syndicat à déclencher la grève. On veut faire une pression vraiment forte pour que demain, on avance. Oui, ça a avancé dans une certaine mesure, mais ils sont encore très fermes sur leur position.

Une nouvelle journée de négociations aura lieu demain. Puis, un retour à la table de négociation est prévu à la fin du mois d'août.

Une femme pose devant le centre funéraire de Charlesbourg, dont les portes extérieures ont été placardées d'affiches indiquant une grève imminente.

Catherine Caron est thanatologue et présidente du syndicat des travailleuses et des travailleurs de la coopérative funéraire des Deux Rives.

Photo : Radio-Canada / Kassandra Nadeau-Lamarche

Les nouvelles conditions salariales n’ont pas encore été discutées.

À la fin du mois de juin, les travailleurs ont voté à 98 % en faveur de cinq jours de grève, ils en ont épuisé deux la semaine dernière.

Déjà la semaine dernière, des funérailles et des rencontres avec des familles endeuillées ont dû être reportées ou annulées. Pendant les jours de grève, moins d'une dizaine de cadres restent en poste à travers les neuf centres funéraires de la coopérative, selon le directeur général David Émond.

Nouveau mandat

Une nouvelle assemblée générale aura lieu le 2 août. Les employés pourraient alors voter en faveur d’une nouvelle banque de 10 jours de grève supplémentaires.

Le syndicat des employés de la Coopérative comporte 110 membres et est affilié à la Confédération des syndicats nationaux (CSN). La prochaine convention collective sera seulement la deuxième qui sera négociée par le jeune syndicat.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !