•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’aéroport de Sudbury reste optimiste malgré les difficultés

Un avion sur la piste, en arrière plan un coucher de soleil et un ciel nuageux.

L'entretien de la piste d'atterrissage doit être fait, peu importe le nombre d'avions qui l'utilisent, et représente un coût fixe. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Natacha Lavigne

Radio-Canada

Les états financiers de l'aéroport du Grand Sudbury ressentent les répercussions de la diminution du nombre de passagers, mais grâce à des réformes et un lien financier avec la Municipalité, l'aéroport tiendra le coup.

Comme tous les grands et les petits aéroports à travers le monde, l’aéroport de Sudbury se remet d’une période difficile.

En 2020, les revenus de l’aéroport de Sudbury s’élevaient à 4,7 millions $, ce qui représente une diminution de 50 %, soit 5 millions $ par rapport à l’année précédente, explique l’auditeur Oscar Poloni aux employés de l’aéroport durant l’assemblée générale annuelle en juin dernier.

Le portrait financier de l’aéroport montre l’incidence de la crise sanitaire sur le domaine de l’aviation civile.

Le nombre de passagers a chuté de 72 %, observe M. Poloni, en comparant les chiffres postpandémie et prépandémie.

Chaque source de recettes fiscales a connu une diminution allant de 40 % à 70 %, renchérit-il.

Ça aurait pu être pire

Il y a cinq ans, l’aéroport de Sudbury comptait principalement sur les passagers pour générer des revenus.

Mais une série de réformes ont changé le modèle d’affaires de l’aéroport. Les revenus du stationnement et des atterrissages ont permis de diversifier les sources de revenus, a expliqué le responsable de marketing de l’aéroport, Jean-Mathieu Chénier, au Matin du Nord mardi.

Selon l’audit, les réformes des dernières années ont fait en sorte que l’aéroport était en bien meilleure position pour faire face à la pandémie que d’autres aéroports qui dépendent plus directement du nombre de passagers.

Une pancarte de bord de route indiquant la direction vers l'aéroport de Sudbury.

L'aéroport de Sudbury est situé à 25 km du centre-ville.

Photo : Radio-Canada / Joël Ashak

Étant donné son lien avec la Ville de Sudbury, l’aéroport était inadmissible aux aides financières pour les entreprises durant la pandémie.

De 2000 à 2020, l’aéroport a connu un surplus budgétaire chaque année, indique M. Chénier. Cette somme nous aidait à réinvestir dans nos équipements, nos bâtiments, nos pistes aériennes.

Maintenant, on est dans un déficit temporaire et la Ville nous a fait un prêt, ajoute-t-il. Nous devrons le repayer lorsque l’aéroport reprendra ses activités.

Malgré tout, le responsable du marketing de l’aéroport semble confiant. On aura une bonne année, avec les voyages qui reprennent. Je crois bien qu’on aura une augmentation dans notre chiffre d’affaires.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !