•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quatre transporteurs convoitent la liaison d'autobus Ottawa-Gatineau-Montréal

Un autobus en ville.

Le Groupe Autobus Maheux souhaite, lui aussi, offrir des liaisons entre Ottawa-Gatineau et Laval-Montréal (Archives).

Photo : Radio-Canada / Mélanie Picard

Radio-Canada

Bien des intervenants d’Ottawa et de Gatineau se réjouissent de constater que ce sont maintenant quatre transporteurs qui proposent de relier, avec une ligne d’autobus, leur région à Montréal.

Le Groupe Autobus Maheux, de Rouyn-Noranda, s’est récemment ajouté à la liste et a demandé un permis à la Commission des transports du Québec (CTQ).

Je suis très heureux d'entendre la nouvelle qu'il y aura peut-être des options qui vont s'offrir bientôt aux étudiants, a réagi, mardi, le président du Syndicat étudiant de l’Université d’Ottawa, Tim Gulliver, en entrevue.

Il avait lui-même l’habitude d’effectuer le trajet en autobus lorsque la liaison entre Ottawa et Montréal était offerte par Greyhound.

Avec la disparition de Greyhound, les options à moindre coût pour le transport entre Ottawa et Montréal ont été significativement réduites, a-t-il souligné.

Récemment, le transporteur Orléans Express a commencé à desservir le corridor, mais le permis obtenu ne prévoit qu’un service temporaire.

Desservir aussi les plus petites communautés

Emilly Renaud, coordonnatrice nationale pour Canada sans pauvreté, un organisme basé à Ottawa, voit aussi d’un bon œil le fait que plusieurs entreprises démontrent de l’intérêt. Elle espère que les billets seront offerts à bas prix.

Le Canada a de sérieux manques au chapitre de moyens de transport nationaux abordables, efficaces et qui ratissent large, a-t-elle souligné par courriel, mentionnant que les plus petites communautés méritent aussi d’être desservies.

À ce sujet, le Groupe Autobus Maheux a non seulement l’intention de faire la navette entre Gatineau et Montréal, mais compte aussi offrir un service régional, le long de la route 148. On envisage des arrêts quotidiens à Masson-Angers, Thurso, Plaisance, Papineauville, Montebello, Fassett, Grenville, Lachute et Saint-Eustache.

Le maire de Montebello, Martin Deschênes, se réjouit de cette possibilité. Un autocar passait auparavant dans sa municipalité, connue pour ses attraits touristiques, mais ce service n’est plus offert depuis des années.

Il faut recommencer ça le plus rapidement possible pour [aider] le développement économique, a-t-il soutenu en entrevue.

Un homme accorde une entrevue à la caméra.

Le maire de Montebello, Martin Deschênes (archives)

Photo : Radio-Canada

C’est de l’achalandage. Les gens vont pouvoir passer un ou deux jours à Montebello, avant de se rendre à Gatineau.

Une citation de :Martin Deschênes, maire de Montebello

Le maire estime aussi qu’une connexion de Montebello avec Gatineau et Montréal permettrait de réduire le nombre de voitures circulant sur les routes.

Quatre entreprises lèvent la main

Le 13 mai dernier, Greyhound Canada a annoncé l’annulation de tous ses trajets interurbains intérieurs au Canada. Depuis, quatre transporteurs se sont manifestés auprès de la CTQ pour assurer un service dans le corridor Gatineau-Ottawa-Montréal.

Outre le Groupe Autobus Maheux, Rider Express Transportation Corp., la société mère de Mégabus, Trentway-Wagar inc. et Autocar Orléans Express inc. ont fait des demandes de permis.

La CTQ tranchera au terme d'audiences publiques dont certaines ont déjà eu lieu. Plus d’un transporteur pourrait obtenir le feu vert, a indiqué la Commission par courriel, précisant que le besoin devra être démontré.

Tim Gulliver voit d’un bon œil une éventuelle concurrence. Le fait qu'il y ait plusieurs compétiteurs [...], j'espère que ça va réduire le prix et améliorer le service offert aux étudiants, a-t-il commenté.

Les audiences pour étudier la demande de Rider Express Transportation Corp. ont eu lieu en juin-juillet et la décision de la CTQ est maintenant en délibéré, a précisé l’organisation.

Pour Autocar Orléans Express inc., des audiences sont prévues les 18, 19, 20, 24 et 25 août prochains et pour Trentway-Wagar inc., le 26 août et du 27 au 30 septembre prochains. Quant aux Autobus Maheux ltée, les convocations sont à venir, explique la CTQ.

La Commission rend normalement sa décision dans un délai de 90 jours suivant la fin des audiences.

Le Groupe Autobus Maheux veut s'installer à Gatineau

Si sa demande est validée, Autobus Maheux dit vouloir mettre en place une ligne express et directe entre la ville de Gatineau et les villes de Laval et Montréal, sans que les usagers aient à faire le détour par Ottawa et l’autoroute 417, en Ontario.

L’entreprise entend aussi offrir un service du côté ontarien, reliant Gatineau et Ottawa à l’aéroport international Montréal-Trudeau.

En entrevue à ICI Ottawa-Gatineau, le président du Groupe, Pierre Maheux, a confirmé son intention d’établir des installations à Gatineau, s'il obtient les permis demandés.

L'homme est devant deux autocars blancs.

Pierre Maheux, président du Groupe Autobus Maheux

Photo : ZOOM/Autobus Maheux

Dans ce projet-là, on veut faire de Gatineau notre base d'opérations pour ces nouveaux services, embaucher du personnel local, avoir des fournisseurs locaux, et donc, avoir une installation en propre pour le personnel et les véhicules.

Une citation de :Pierre Maheux, président du Groupe Autobus Maheux

Un objectif logique, selon M. Maheux, puisque le transporteur aura besoin d'un terminus local. Gatineau a toujours été desservie en transport interurbain un peu comme sur un coin de rue où on a eu des agences dans des dépanneurs, a-t-il dit.

Avec les informations de Jérémie Bergeron, d’Émilie Bergeron et d’Emmanuelle Poisson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !