•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Facebook s'attelle à la construction du métavers

Mark Zuckerberg porte un chandail noir.

Selon Mark Zuckerberg, la réalité virtuelle se développe «plus vite que prévu».

Photo : afp via getty images / ANDREW CABALLERO-REYNOLDS

Agence France-Presse

Facebook a annoncé lundi la création d'une équipe dédiée au métavers, c'est-à-dire un méta-univers où le réel et le virtuel se fondent jusqu'à se confondre, une vision de science-fiction déjà présente dans des jeux vidéo.

Le métavers incarne l'avenir du réseau social, selon son fondateur, Mark Zuckerberg.

Mon espoir, c'est que, d'ici cinq ans environ [...], les gens nous perçoivent avant tout comme une entreprise du métavers, a-t-il déclaré dans un entretien au site spécialisé The Verge, à la mi-juillet.

La nouvelle ambition du géant californien dépendra de sa division de réalité virtuelle et de réalité augmentée, appelée le Facebook Reality Labs (FRL). La branche est dirigée par Andrew Bosworth, qui est responsable notamment des casques immersifs Oculus, pour l'instant principalement utilisés à des fins de divertissement.

Des personnes qui travaillaient sur l’application Instagram, sur Facebook Gaming (jeux vidéo) et sur Oculus ont été recrutées dans cette nouvelle équipe.

Pour accomplir notre vision du métavers, nous avons besoin de construire le tissu connectif entre [les différents] espaces numériques – afin que les gens puissent passer outre les limitations physiques et puissent se déplacer entre ces espaces avec la même facilité qu'entre les pièces de leur maison.

Une citation de :Mark Zuckerberg

La qualité essentielle du métavers sera la présence – le sentiment de vraiment être là avec les gens –, et FRL construit des produits qui permettent de la présence dans différents espaces numériques depuis des années, a écrit le PDG sur Facebook lundi.

Un univers alternatif peuplé d’avatars

Le métavers désigne un cyberespace parallèle à la réalité physique où une communauté de personnes peut interagir sous forme d'avatars. Le concept a été élaboré par l'auteur Neal Stephenson dans le roman de science-fiction Le samouraï virtuel (Snow Crash).

Certaines communautés liées à des jeux vidéo ont créé des embryons de méta-univers, comme Roblox, une plateforme qui comprend une myriade de jeux créés par des enfants et ados, et Fortnite, un jeu de tir et de survie qui a conquis 350 millions de personnes.

À la fin d'avril dernier, par exemple, cinq concerts virtuels du rappeur américain Travis Scott, apparu sous forme d'avatar sur Fortnite, ont été vus par plus de 12 millions de joueurs et joueuses.

Progressivement, les écrans, hologrammes, casques de réalité virtuelle et lunettes de réalité augmentée vont permettre des déplacements fluides d'univers virtuels en lieux physiques, comme des téléportations, selon Mark Zuckerberg.

J'ai toujours pensé que c'était le Graal des interactions sociales, détaille-t-il dans une entrevue à The Verge, où il déplore les limites du téléphone intelligent comme moyen de communication et d'accès aux espaces numériques.

Le métavers, c'est le successeur de l'Internet mobile, affirme-t-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !