•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : la Colombie-Britannique impose un moratoire sur l’élevage de vison

Gros plan sur la tête d'un vison.

Le moratoire est en réponse au diagnostic positif au virus qui cause la COVID-19 de deux visons.

Photo : iStock

Radio-Canada

La Colombie-Britannique impose un moratoire sur tout nouvel élevage de visons et interdit aux éleveurs d'augmenter leur nombre de visons.

Le moratoire entre en vigueur immédiatement.

Cette décision fait suite au diagnostic positif au virus qui cause la COVID-19 de deux visons dans une ferme qui avait été préalablement mise en quarantaine au mois de mai.

Les neuf éleveurs de visons de la province, qui sont situés dans la vallée du Fraser, sont dorénavant tenus de déclarer à l'agent de santé provincial et au médecin hygiéniste de leur autorité sanitaire le nombre de visons qu’ils possèdent si leurs bêtes sont reproductrices ou non.

En plus des deux visons déclarés positifs, les résultats des analyses de cinq autres visons provenant de la même ferme sont attendus du Centre national des maladies animales exotiques de Winnipeg.

Prévenir les infections

Les deux visons déclarés positifs ont été identifiés dans le cadre d'un projet coordonné de surveillance de la faune menée par le ministère des Forêts, des Terres, des Opérations sur les ressources naturelles et du Développement rural, en collaboration avec le One Health Working Group.

L'un des objectifs est d'évaluer le potentiel de transmission du virus à des animaux en liberté à partir d'un lieu infecté. Dans le cas présent, quatre visons se sont échappés de leurs cages et ont été capturés à la ferme.

Selon les autorités, la régie sanitaire du Fraser ainsi que WorkSafeBC et le gouvernement s'assurent que des mesures de biosécurité sont en place pour protéger les quelque 150 personnes qui travaillent dans les élevages de visons de la province.

Il s'agit aussi de s'assurer que chaque élevage prend toutes les précautions nécessaires pour réduire le risque de propagation du SRAS-CoV-2 par transmission interhumaine ou interanimale.

Depuis décembre 2020, trois fermes de visons de la Colombie-Britannique ont obtenu des résultats positifs au test de dépistage du SRAS-CoV-2.

Elles sont en quarantaine, et aucun vison n'est déplacé vers ou depuis les propriétés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !