•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Premier guide de compostage pour la ferme en Alberta

Deux mains qui tiennent de la terre.

Le guide est basé sur une étude de cas de Stickland Farms, dans le centre de l'Alberta, qui a transformé des déchets alimentaires et des biosolides en compost riche en nutriments pour ses champs.

Photo : Stickland Farms

Lounan Charpentier

Le Conseil du recyclage de l'Alberta (RCA) lance le premier guide de compostage pour la ferme en Alberta.

Le guide fournit des renseignements sur la mise en place d’un système de compostage dans les fermes, notamment les règles à suivre et les processus de gestion des matières organiques.

Le but est que les fermiers comprennent comment cela fonctionne et qu'ils aient les installations sur leurs propres terres, explique Christina Seidel, directrice générale du RCA. Ils ont l’espace pour le faire et ont besoin du produit.

Colby Hansen, propriétaire de la ferme Hansen Beef, s’apprête à commencer à composter dans sa ferme et à passer aux engrais biologiques. Son but est de sensibiliser les autres agriculteurs et de leur prouver que la culture regénérative fonctionne. « C'est dommage qu'on n'enseigne pas cela à l'université, parce que c'est bon pour la société  », dit-il.

Une des raisons qui l’ont poussé à prendre ce tournant est l’environnement.

L’agriculture, c’est pour toujours, alors il faut voir à long terme.

Une citation de :Colby Hansen, propriétaire, Hansen Beef Farm

M. Hansen explique qu’il faut investir des heures de recherche avant de se lancer. Selon lui, le guide pourrait inciter d’autres personnes à s'intéresser à la culture régénératrice en montrant les possibilités qui s’offrent à elles.

Selon Mme Seidel, il n’y a pas beaucoup d’installations en Alberta pour récupérer les déchets organiques, malgré la popularité grandissante des bacs de compostage dans les municipalités.

Notre défi était de savoir ce que nous devions faire de tous ces déchets alimentaires. Les ramener à la ferme est, à mon avis, la meilleure façon de recycler les matières organiques, affirme John Paul, chercheur en sciences des sols de l’Université de Guelph et coauteur du guide.

Le projet vise à relier les communautés urbaines et rurales, et à réduire les émissions de gaz à effet de serre créées par les déchets organiques tout en renforçant la santé des sols.

Un tracteur sur une terre de Stickland Farms.

Selon Christina Seidel, directrice générale du RCA, il s’agit d’une bonne occasion pour les agriculteurs de contribuer à résoudre le problème de déchets organiques tout en fabriquant un produit de valeur qui va améliorer le sol de leurs fermes.

Photo : Stickland Farms

Dans le cadre du lancement, le RCA offre aussi deux webinaires gratuits. Le premier a eu lieu le 14 juillet et se veut une introduction au compostage à la ferme. Le deuxième, qui aura lieu le mardi 27 juillet, accueillera trois transformateurs qui parleront de leur expérience.

Selon Mme Seidel, les webinaires sont plus interactifs et offrent plus de contexte. Le guide est plus pratique, plus instructif. Il offre des conseils sur la façon dont on peut s'y mettre. Les webinaires sont plus des études de cas sur la façon dont cela s'est passé , explique-t-elle. Elle recommande aux personnes intéressées de s’informer le plus possible.

Le RCA affirme, dans un communiqué de presse, que, si les Albertains compostaient leurs déchets alimentaires, cela permettrait d'éviter de produire 238 000 tonnes d’émissions de CO2 chaque année, soit l’équivalent de 52 000 véhicules de moins sur les routes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !