•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les occupants illégaux du chemin Résolu seront évincés

Un campement illégal en forêt.

Un campement illégal démantelé en 2019.

Photo : ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles

Le ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles du Québec veut évincer les utilisateurs de terres publiques qui ne détiennent pas de droits d’occupation et procéder au nettoyage de dépotoirs illégaux sur le chemin de Produits forestiers Résolu, dans le nord du Lac-Saint-Jean.

Le ministère a fait paraître un appel d’offres en ce sens lundi, sur le site d'appels d'offres électronique du gouvernement du Québec (SEAO), demandant aux compagnies intéressées de lui fournir une soumission. L’appel d’offres s’adresse à des entreprises spécialisées dans la démolition et l’excavation.

Les autorités responsables ont répertorié neuf sites d’occupation sans droit et 16 dépotoirs illicites situés sur les terres de la Couronne. Le contrat de démantèlement et de nettoyage est évalué à entre 50 000 $ et 70 000 $

Le chemin de Résolu, aussi connu comme le chemin Bowater, s’échelonne sur plus de 200 kilomètres sur les terres du domaine de l'État. Les soumissions devront être reçues au plus tard le 12 août.

Marie de Dolbeau-Mistassini, Pascal Cloutier n’était pas au courant des intentions du ministère de faire le ménage dans ce secteur, mais s’en est néanmoins réjoui. Le premier magistrat a indiqué qu’il est de notoriété publique que de nombreux dépotoirs jonchent ce territoire et qu’il est malheureux de constater que certains villégiateurs puissent faire preuve d’autant de négligence à l’égard des forêts publiques.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !