•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le chef Whiteduck demande de renommer la promenade Sir-John-A.-Macdonald à Ottawa

L'homme parle dans un micro installé sur un lutrin.

Le chef de Kitigan Zibi, Dylan Whiteduck

Photo : Radio-Canada / Hugo Bélanger

Radio-Canada

Le chef de bande de la communauté anichinabée de Kitigan Zibi, Dylan Whiteduck, a joint sa voix, lundi, à celles qui s’élèvent pour demander le changement de nom de la promenade Sir-John-A.-Macdonald, à Ottawa.

Venu participer à l’annonce sur le financement du pont William-Commanda, le chef de bande de la communauté anichinabée de Kitigan Zibi, Dylan Whiteduck, a profité de la présence de représentants de la Commission de la capitale nationale (CCN) et d’élus municipaux et fédéraux pour demander que soit renommée la promenade Sir-John-A.-Macdonald.

Quand j’ai conduit pour venir ici, j’ai vu tous les panneaux de la Commission de la capitale nationale et le nom de Sir-John-A.-Macdonald. Et je demande, j’implore la CCN, la Ville d’Ottawa et tous les paliers de gouvernements de renommer la promenade Sir-John-A.-Macdonald, a-t-il exposé en conférence de presse.

Je demande à tous les paliers de gouvernements de renommer cette promenade.

Une citation de :Dylan Whiteduck, chef de bande de la communauté anichinabée de Kitigan Zibi

Selon le chef Dylan Whiteduck, il n’est pas logique de conserver ce nom, tout en disant vouloir travailler à la réconciliation.

En cette période de réconciliation, ça n’a aucun sens que nous soutenions un nom comme celui-ci pour une promenade comme celle-ci. Sir-John-A.-Macdonald a commandé le rapport Davin pour implanter les pensionnats dans ce pays. Le rapport Davin est à l’origine du régime des pensionnats qui a été mis en place par Sir-John-A.-Macdonald et son gouvernement. Je demande donc à tous les paliers de gouvernements de renommer cette promenade. [...] Aller de l’avant, c’est tout ce que je demande.

Plusieurs voix s'élèvent pour un changement de nom

Ces derniers mois, plusieurs voix se sont élevées pour demander ce changement de nom.

Une pétition en ligne, lancée le 3 juin, a récolté près de 4000 signatures en un mois, en juin.

Un panneau indiquant la promenade Sir-John-A.-Macdonald avec une voiture qui roule en arrière-plan.

La promenade Sir-John-A.-Macdonald, à Ottawa (archives)

Photo : Radio-Canada / Jean Delisle

Au début de juin, trois conseillers municipaux d’Ottawa avaient eux aussi formulé une telle demande dans une lettre adressée au premier ministre Justin Trudeau, afin qu’il facilite un processus de consultation dirigé par les Autochtones pour renommer la promenade Sir-John-A.-Macdonald.

Catherine McKenney, Jeff Leiper et Theresa Kavanagh ont écrit que la découverte des restes de 215 enfants autochtones à Kamloops, en Colombie-Britannique, montre clairement qu’il est urgent de se réengager dans le projet de réconciliation en tant que nation.

Les conseillers ottaviens souhaitent qu'Ottawa prenne l’exemple de la Ville de Charlottetown, dont les conseillers ont voté à l’unanimité, le 31 mai, le retrait d'une statue de John A. Macdonald.

Nous sommes prêts à soutenir une initiative de changement de nom qui tienne compte des souhaits et des perspectives des communautés autochtones de la région d'Ottawa, ont écrit les trois conseillers au premier ministre.

Interrogé sur la démarche des trois élus municipaux, le ministre fédéral des Services aux Autochtones, Marc Miller, a avoué ne pas être partisan de l’idée de casser ou d’enlever des symboles historiques, et préfère plutôt expliquer et enseigner l’histoire ainsi que la façon dont certains personnages historiques se sont comportés, dans certains aspects de leur vie, de façon exécrable.

La promenade Sir-John-A.-Macdonald a été renommée en 2012. Auparavant, elle portait le nom de la promenade de l’Outaouais.

Avec les informations de Frédéric Pepin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !