•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La pandémie a fait grimper le chômage chez les jeunes

Deux personnes masquées en entretien d'embauche.

Les jeunes âgés de 15 à 30 ans étaient déjà moins susceptibles d'avoir un emploi à temps plein en 2019.

Photo : Getty Images / Pekic

La Presse canadienne

Même avant que le taux de chômage des jeunes ne grimpe pendant la pandémie de COVID-19, il leur était de plus en plus difficile de trouver un emploi à temps plein par rapport aux années 1980, révèlent de nouvelles données publiées par Statistique Canada.

Selon l'agence fédérale, les hommes et les femmes âgés de 15 à 30 ans étaient moins susceptibles d'avoir un emploi à temps plein en 2019 qu'en 1989, une période marquée par une croissance de l'emploi à temps partiel pour ce groupe d'âge.

Et quelque 40 ans plus tard, la pandémie a provoqué de nouveaux bouleversements chez les jeunes, au sein desquels la proportion de ceux ni en emploi ni aux études a augmenté de près de quatre points de pourcentage de 2019 à 2020.

L'agence fédérale affirme que le taux de chômage des jeunes a augmenté d'environ six points de pourcentage entre 2019 et 2020, soit à peu près le double du taux observé chez les personnes plus âgées.

Les jeunes femmes et les hommes qui n'étaient pas aux études à temps plein ont vu leur taux d'emploi chuter d'environ huit points de pourcentage, tandis que le taux des travailleurs plus âgés n'a diminué que d'environ quatre points de pourcentage au cours de la même période.

Selon Statistique Canada, les taux de rémunération ont augmenté pour les jeunes employés, mais ce phénomène est attribuable en grande partie à la disparition d'un certain nombre d'emplois peu rémunérés, dont plusieurs étaient occupés par de jeunes Canadiens.

Dans un courriel envoyé à Radio-Canada, l'économiste Pierre Fortin apporte une précision à ce qui est rapporté dans cette dépêche de La Presse canadienne. Il est vrai, écrit-il, que les jeunes de 15 à 24 ans ont connu une baisse de leur taux d'emploi plus prononcée que celle des personnes de 25 à 54 ans partout au Canada après février 2020.

Toutefois, explique-t-il, le taux d'emploi de ces jeunes était remonté en juin à 99 % de son niveau de février 2020 au Québec, tandis qu'il n'équivalait encore qu'à 95 % de son niveau de février 2020 dans l'ensemble des autres provinces.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !