•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’absence d'information autour de la rentrée scolaire préoccupe des parents

Des casiers dans une école.

Le gouvernement provincial dit que des détails sur la rentrée scolaire seront fournis en août.

Photo : Radio-Canada / Gavin Boutroy

Radio-Canada

Alors que la rentrée scolaire approche à grands pas, la province n’a toujours pas dévoilé ses plans pour le retour des élèves. La Fédération des parents de la francophonie manitobaine affirme que cette incertitude tracasse certains parents.

Les parents souhaitent une année aussi normale que possible pour leurs jeunes. Cela fait un an et demi qu'on vit dans l'incertitude, des classes hybrides, des masques, affirme la directrice générale de l’organisme, Brigitte L’Heureux.

Elle dit qu’elle est optimiste par rapport à la possibilité d’une année scolaire pratiquement normale.

La méthode de tous les jours en classe est souhaitable pour assurer une routine et assurer le niveau de l'éducation, note Mme L’Heureux.

Sachant les risques, on veut que nos jeunes demeurent en pleine sécurité et en santé. Il faut équilibrer les besoins des enfants de socialiser, assurer une bonne santé mentale et une bonne éducation, avec les risques d'une 4e vague aussi grave que ce qui est prévu, poursuit-elle.

Elle espère que le gouvernement provincial continuera à appuyer les divisions scolaires, notamment pour permettre une certaine distanciation entre les jeunes et avoir de plus petites classes.

Des pistes pour une rentrée en toute sécurité

Docteure en virologie et immunologie à l'Université du Manitoba, Julie Lajoie exige que le gouvernement publie rapidement ses lignes directrices pour le retour à l'école.

Il faut protéger notre population, nos 12 ans et moins et nos 12 ans et plus doivent être à l'école. La santé mentale des jeunes est importante. Ça passe par la vaccination et la distanciation sociale, mais ils doivent être à l'école tous les jours si c'est possible, dit-elle.

La chercheuse suggère plusieurs pistes pour assurer un retour à l’école aussi sécuritaire que possible. La province pourrait, par exemple, rendre obligatoire la vaccination pour les enfants de 12 à 17 ans, le personnel scolaire et celui des garderies.

Mme Lajoie croit aussi que le port obligatoire du masque à l’intérieur devrait continuer. Elle recommande aux écoles d’être à l'extérieur le plus possible. Il y a de belles journées en automne, ajoute-t-elle.

On pourrait aussi penser à instaurer des tests salivaires tous les jours ou tous les deux jours. Ils sont peut-être moins sensibles, mais, en les faisant régulièrement, on va repérer des cas positifs sans symptôme. Et avec le variant Delta, on sait que les gens non vaccinés sont les plus susceptibles d'attraper la maladie, ajoute-t-elle.

Pas de vaccination obligatoire, dit la province

Le ministre de l’Éducation, Cliff Cullen, a déclaré en juin que la province se fixait pour but que tous les élèves de la maternelle à la 12e année puissent retourner en classe à temps plein à la rentrée.

Notre but est vraiment que les élèves retournent à l’école le plus normalement possible cet automne, a renchéri le médecin hygiéniste en chef du Manitoba, Brent Roussin, lors d’une conférence de presse lundi.

Un taux de vaccination élevé à la rentrée scolaire aurait beaucoup d’avantages, selon lui. Il prône donc la vaccination du plus grand nombre d’élèves de 12 à 18 ans et d’enseignants possible.

Les élèves manitobains qui souhaitent être pleinement vaccinés contre la COVID-19 à la rentrée doivent recevoir leur première dose de vaccin mardi au plus tard.

Plus la proportion de personnes vaccinées est importante, plus une activité sera sécuritaire, poursuit le Dr Roussin. Nous avons aussi besoin que les familles [des élèves] soient vaccinées. Il ajoute que la province n’a pas l’intention de rendre la vaccination obligatoire.

Les plans du Manitoba pour la rentrée scolaire doivent être dévoilés en août.

Avec les informations de Charles-Étienne Drouin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !